Punchline time - Robyn

La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Punchline time - Robyn   
Dim 18 Oct - 22:03
Robyn Blue

Weasley

Prénoms : Robyn Blue Nom de famille : Le tristement célèbre nom de famille... Weasley Statut du sang : Sang-Pur Origine géographique : District 5 Âge et date de naissance : Lors d'une nuit froide et piquante de décembre, il y a 18 ans... Orientation sexuelle : Héterosexuelle à son humble avis. A vrai dire l'amour ne l’intéresse pas. Particularité : Etre une Weasley, c'est avoir une particularité déjà de base. Métier : Pêcheuse Miroir de Rised : Elle verrait dans le reflet toute sa famille réunie pour le prochain noël. Dans le plus long terme, elle se verrait parcourir le monde avec son sac à dos se rebellant contre la misère du monde moldu. Elle utiliserait ses pouvoir pour rendre le monde des moldus meilleur. Epouvantard : Voir Bill son neveu grandir dans la société actuelle Patronus : Son patronus a la forme d'un Colibri : un oiseau incapable de se taire, moqueur et très réfléchi. Composition de la baguette : Robyn possède une baguette fabriquée avec du bois d'ébène qui est destiné aux sorciers qui n'ont pas peur d'être eux mêmes et fidèles à leurs convictions. En son coeur se trouve une plume de phoenix. La baguette de Robyn mesure très exactement 32,8 cm, est plutôt fine et est plutôt rigide. Tendance : Pro-ordre limite radicaliste Animal de compagnie : Elle a hérité de la chouette de sa sœur qui est partie s'installer au Capitole. Featuring : Lucas Hostelle Crédits : Badou


You are unique

Caractère

Déterminée - Franche - Tête Brulée - Impulsive - Arrogante - Bagarreuse - Courageuse - Drôle - Souriante - fait preuve d'empathie - Optimiste - Sincère - Fidèle - Sociable

Robyn est le genre de personne qui laisse des traces sur son passage. Elle parle haut et fort, elle est franche, elle dit toujours ce que tout le monde pense tout bas. Ce qui entre nous lui a valu pas mal de retrait de point pour Griffondor à l’époque. Robyn, c’est une battante. Une jeune fille qui n’a pas froid aux yeux et qui a un mental de fer contrastant avec son jeune âge. Toujours prête à défendre les plus faibles elle n’hésite pas à rentrer dans le lard et à se mesurer à plus fort qu’elle. Son côté impulsif lui vient certainement de son père qui n’a jamais caché qu’il était fier de la langue bien pendue de sa petite dernière. Robyn est une personne qui aime les gens et le monde. Si tu ne la fais pas chier, il ne t’arrivera rien. C’est aussi simple que ça. Tête brûlée et un peu bagarreuse, Robyn est souvent qualifiée de garçon manqué. Qu’importe, cette étiquette la flatte. Robyn a un côté très empathique et sociable ce qui lui offre beaucoup de lien amicaux. Elle aime rendre le sourire aux gens avec ses gestes d’affection ou amuser la galerie avec son humour. Robyn croit en l’espoir. Elle sait que le monde peut changer et veut participer à son changement. Qui sait ? Le petit rayon de soleil du district 5 va peut-être prendre son envol…


This is a new world

Le commencement des districts

1977. J’avais 14 ans quand c’est arrivé. Vous voyez ? L’apocalypse. La fin du monde. Ce dont tout le monde redoutait. Et ben, c’était pire encore. Je m’en souviens comme si c’était hier. J’avoue, je ne pouvais pas comprendre tous les éléments au vu de mon âge à l’époque. Je me souviens… C’était la cohue. Dans la rue, des cris, des larmes et des pleurs. Des familles entières qui couraient vers la fin de la liberté. J’étais toujours sous le choc lorsque Dumbledore avait été assassiné. C’était un ami à mes parents. Un grand homme. Le monde sorciers n’avait pas encore terminé son deuil qu’on nous arrachait à notre maison. Je me souviens encore de la porte s’ouvrir en trombe alors que nous mangions avec mes parents, ma sœur, mon frère et sa fiancée. Des mangemorts, ou je ne sais pas qui exactement, la question n’avait pas de sens sur le moment, nous ont lus des propos incompréhensibles. Dans ma tête d’adolescente, c’était le chaos. Je ne comprenais rien. Mon père s’est levé de sa chaise et s’est énervé à sorti sa baguette et fut rapidement désarmé. Ma mère tenta aussi une offensive mais ils étaient trop nombreux. Ils ont empoigné mon père : ma sœur lâcha un cri. Molly la fiancée de mon frère s’occupa de ma mère et Arthur tenta d’arracher mon père au bras de ces hommes. Moi, j’étais terrifiée. J’observais la scène, les yeux ronds. Les traits de mon visage s’étiraient sous la peur. Mon père et ma mère ont fini par capituler. Ma sœur me serrait la main, son visage ruisselait de larmes. Ils ont d’abord emmené mon père et ma mère. Arthur et Molly furent chargés de rassembler quelques affaires. Une once d’humanité, sans doute. Ma sœur pleurait sur mon épaule. Les sorciers qui étaient venus nous chercher ricanaient et nous défiaient du regard. Je n’ai pas cédé. J’ai maintenu mes yeux sur eux. Je n’ai pas oscillé d’un cil jusqu’à ce qu’Arthur et Molly reviennent. Bonnie et moi avons rapidement rejoint nos parents. J’avais toujours sa main dans la mienne. Elle tremblait. Nous allions quitter l’Angleterre pour aller dans un endroit inconnu, dont nous ne connaissions pas le nom. Je ne voulais pas quitter notre chez nous. J’ai eu une révélation. Pourquoi me laissais-je faire ? Je lâchais la main de Bonnie qui me regarda l’air effaré. Profitant d’une inattention de la part des Mangemort, j’ai tenté une percée dans la foule. En 5 secondes ils m’ont abattue. Pétrifiée. Un des sorciers s’est penché au-dessus de moi pour ricaner et cracher son venin au-dessus de mon corps immobile.  La haine se lisait dans mes yeux, la rage s’emparait de moi…. Et j’étais incapable de bouger. L’homme enleva son masque. Il était jeune, il devait avoir la vingtaine, pas plus. Il s’approcha de mon visage afin que je puisse discerner ses traits. Il me lança un « Bon voyage ! » et me donna un coup de pied à la tête qui m’envoya au pays des rêves.
Reveil douloureux, goût de sang dans la bouche. Bienvenue en Ecosse.




Dernière édition par Robyn B. Weasley le Lun 19 Oct - 15:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Punchline time - Robyn   
Dim 18 Oct - 22:03

BLABLA FEMININ






prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.





prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.





prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.




Dernière édition par Robyn B. Weasley le Dim 18 Oct - 22:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Punchline time - Robyn   
Dim 18 Oct - 22:04
BLABLA MASCULIN





Regulus A. Black
Il faudra me passer sur le corps
Protéger autrui. Un adage que sa famille s'est toujours promis à défendre. Notre karma n'en sera que meilleur. Robyn avait pris conscience de la devise de sa famille le jour où elle se mit entre Regulus Black et une majorité du district 5. Ils s'étaient rencontrés plus tôt et n'avait cessé de le bombarder de questions : comment un Black avait pu atterri dans le District 5 ? Il ne lui avait jamais fourni la réponse. Sauf qu'il donna sa confiance à Robyn à l'instant même ou elle se dressa devant la foule des pro-ordre en colère de voir un Black sur leur territoire, que ça soit un traître ou non. Elle avait été la seule à lui avoir fait confiance et à lui tendre la main. Et elle ne l'a jamais regretté. A prèsent on peut dire qu'ils sont amis. Robyn aide Black à s'intégrer dans le district 5, autant dire qu'ils passent beaucoup de temps ensemble. Et si pour le jeune homme il y avait autre chose que de l'amitié ? Si c'est le cas, la jeune Robyn ne semble pas s'en rendre compte. 
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.




prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.




prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.


Dernière édition par Robyn B. Weasley le Lun 19 Oct - 16:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Punchline time - Robyn   
Dim 18 Oct - 22:05
Vous pouvez commencez à proposer des liens si vous voulez les coeurs.

J'espère que mes fiches vont se faire toutes seules.. On sait jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté de l'aigle en plein vol
avatar


Oscar C. Diggory
∞ Parchemins : 562

Re: Punchline time - Robyn   
Dim 18 Oct - 22:22
/me balance ces comptes sur Robyn

Débrouilles toi avec !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Punchline time - Robyn   
Dim 18 Oct - 22:22
WOW WOW WOW ON SE CALME. :twd:


Rappelles-moi tes comptes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté de l'aigle en plein vol
avatar


Oscar C. Diggory
∞ Parchemins : 562

Re: Punchline time - Robyn   
Dim 18 Oct - 22:34
Moi, moi et moi !

Oscar Diggory : a participé à la Grande Révolte en tant que membre de l'Ordre du Phénix, arrivé dans le D5 après et plutôt amoché. Il s'occupe de son jeune neveu Cédric âgé de 3 ans depuis la disparition mystérieuse d'Amos son grand-frère

Alexis MacFusty : a été prof de DCFM à Poudy pendant deux ans avant la mort de Dumby, elle a l'air assez sombre et froide, elle est couverte de tatouage et en bonne macFusty à des manières assez actives en matière d'éducation, elle est retournée auprès des dragons après les districts. Elle a participé à la Grande Révolte mais à réussi à ne pas se faire arrêter (en fait c'est parce qu'elle a décidé de protéger les siens depuis l'intérieur, depuis le D3 elle a un peu plus de privilèges etc.)

Alecto Carrow : une mangemorte de la première heure, sadique et fan des pratiques de Voldy. Elle s'amuse beaucoup de la situation, elle aime voir les autres souffrir, lentement. Elle aime les Blood Games, elle adore l'idée d'une Weasley Mangemorte, elle est membre de la brigade d'élite de la police magique et quand elle se déplace dans les districts ce n'est pas pour chatouiller les fleurs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Punchline time - Robyn   
Dim 18 Oct - 22:47
Quel comique...

Oscar : Elle aurait pu connaître la famille Digory par ses parents qui étaient eux aussi membre de l'Ordre. Cependant, elle n'avais que 14 ans quand tout à commencé et ne prenait pas trop attention à la guerre qui se préparait...

Alexis: Défense contre les forces du mal ? Hum, un cours qu'Alexis aurait pu apprécier. Cependant, je pense que le côté stricte d'Alex n'aurait pas pu coller avec Weasley. Dans un sens Robyn pouvait être arrogante avec elle à cause de sa façon de donner cours mais elle pouvait aussi être fan de sa personnalité paradoxalement. Le genre de femme pour qui elle pourrait limite avoir un culte mais trop de fierté pour le montrer. Etre arrogante et pénible aurait pu être sa façon de lui montrer qu'elle l'appréciait.

Alecto : Je t'avoue pour Alecto j'ai pas vraiment d'idées. Cependant, on pourrait trouver un lien par rapport à Bonnie Weasley la soeur de Robbie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté de l'aigle en plein vol
avatar


Oscar C. Diggory
∞ Parchemins : 562

Re: Punchline time - Robyn   
Lun 19 Oct - 19:10
C'est vrai que les Diggory et le Weasley se fréquentent pas mal ils se seraient connus avant donc, ça me va, mais juste de vu en effet, vu la différence d'âge.
Comme Oscar est un saisonnier il travaille un peu partout selon les saisons et il aura de toute façon croisé rapidement la route de Robyn dans le D5, la retrouver ici, et après la nomination de sa soeur il peut s'être rapproché d'elle ?

Pour Lexie ça me va :**: a voir comment elles se retrouveront en rp alors ! Maintenant qu'elle n'est plus prof elle est moins distante envers ses anciens élèves. Elle a en vu pas mal mourir aussi lors de l'attaque de Poudlard, ce qui l'a profondément touchée et marquée. Elle est vraiment dans l'idée utiliser au mieux les faiblesses du système pour fomenter une nouvelle rébellion.

Pour Alecto on peut passer par Bonnie en effet je vois bien la mangemorte s'amuser avec Bonnie en lui promettant de donner quelques privilèges à sa famille dans le D5 si elle reste sage. Et de l'autre côté lorsqu'elle se rend dans le district pour faire de la surveillance ou des choses comme ça, elle s'amuserait à dire que Bonnie partage de plus en plus les idées du Lord des trucs comme ça ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Punchline time - Robyn   
Lun 19 Oct - 20:08
Alors ^^

Oscar : Au final, ils n'ont que 2 ans de différence. Mais c'est vrai que quand on est petit la différence semble énooorme. Limite il aurait pu la terroriser quand ils étaient petits mais lui s'en souvient pas ? Ca pourrait être sympa. Et il aurait recroisé la route de Robyn au port de pêche où elle travaille...

Lexie : Oui tout à fait ! Mais je ne sais pas comment pourrait être la réaction de Robyn si elle se recroissaient : peut-être du désintérêt ? Vu qu'elle n'a pas assumé être du bon côté mais elle serait toujours aussi fan. peut-être juste déçue. Je ne sais pas...

Alect : Oh oui j'adore ! Genre sa rendrait Robyn folle de rage qu'elle vienne la trouver et lui raconter des conneries. Au fond Robyn douterai de sa soeur mais ne voudrait pas croire ce qu'Alecto dit. Peut-être même qu'un jour, elle n'aurait plus la force de se retenir et donnerai une gifle à Alecto. A voir ce qu'il pourrait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté de l'aigle en plein vol
avatar


Oscar C. Diggory
∞ Parchemins : 562

Re: Punchline time - Robyn   
Lun 19 Oct - 20:24
alors Oscar est plutôt le genre à bon enfant (enfin l'était avant ) toujours à courir partout, de bonne humeur, un peu farceur et super sportif sur les bords. Le genre hyperactif qui peut pas rester assis trois minutes sur sa chaise, qui parle pas mal pour dire des trucs bête et qui rigole souvent. A Poudlard il était assez comme ça, un peu sérieux en étude, mais toujours prêt à faire sauter le bouchon d'une bonne bièreaubeurre
Mais après il a pu l'emmener dans une "bêtise" enfant et elle aurait été blessée d'une certaine manière, elle en a été fortement impressionnée et lui l'a plus ou moins oublié ?

Pour Lexie tout dépend de comment elles se recroisent, elle tourne dans pas mal de marchés noirs destinés aux plus démunis, elle fabrique pas mal de potions de soins et choses comme ça qu'elle donne ensuite aux autres districts. Elle fait un peu la marabout du coin mais peut de personne connaissent sa véritable identité en fait donc oui, Robyn peut avoir une idée amère de Lexie en attendant qu'on fasse avancer ça en rp

Pour Alecto :dead: si Robyn lui donne une gifle elle risque de mal finir mais ça peut être sympa à jouer ! On ne frappe une pas Mangemorte sans conséquence

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Punchline time - Robyn   
Lun 19 Oct - 20:56
Oscar : Bah ouais on peut faire ça ! Genre Robyn se serrait blessée et depuis elle aurait eu une méfiance envers lui ? Car il lui aurait juré qu'il ne pouvait rien arriver et elle a tout ramassé. Genre punition des parents et séjour à l'hopital sans balancer Oscar ? Et depuis elle n'aurait plus jamais voulu le voir ?

Lexie : Oui je vois que de l'amertume. A voir ce que Lexie pourrait lui apporter ? Je ne sais pas...

Alecto : Oui c'est sur mais peut-être que Robyn utiliserait Alecto pour se retrouver au capitole d'une façon ou d'une autre ? J'sais pas si c'est possible :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté de l'aigle en plein vol
avatar


Oscar C. Diggory
∞ Parchemins : 562

Re: Punchline time - Robyn   
Lun 19 Oct - 22:08
Si tu veux Oscar aura pourtant tenté de se racheter après d'elle mais si elle ne veut rien entendre il aura laissé tomber au bout d'un moment.

Pour Lexie on verra si l'occasion se présente alors mais ça pourrait être apporter des potions, des herbes, de la nourriture, toute sorte de choses en somme.

Alecto pourrait organiser des retrouvailles avec Bonnie au Capitole mais pas sans arrière pensée derrière la tête du style faire croire à Bonnie que Robyn est prête à rejoindre les Mangemort elle aussi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


Invité

Re: Punchline time - Robyn   
Sam 24 Oct - 22:19
On en parle de ce lien ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Sevastian A. Dolohov
∞ Parchemins : 102

Re: Punchline time - Robyn   
Dim 25 Oct - 19:21
*Ramène ses valises et balance Alcyone, Sevastian et Greyback sur Robyn*

J'ai pas d'idée mais je veux des liiiiens Very Happy

_________________
Comme Une Ombre
Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison cachée entre les gouttes. Le joueur de pipeau qui fait danser les serpents.Je serai comme une ombre à chacun de tes pas. Comme une maladie qui frappe et qui s'en va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Punchline time - Robyn   
Lun 26 Oct - 17:19
Oscar : Ouais ! Genre elle serait hyper rancunière la dessus. Elle sait bien qu'il est du bon côté de la force mais elle peut pas avoir confiance en lui. À savoir ce que ça donnera, je ne sais pas ^^

Lexie: oui je vois ! Bah elle pourrait peut être être le message entre elle et sa soeur si elle sait? :)

Alecto : Ouais genre grosse fouteuse de merde ! Robyn ne la croirait pas du tout mais elle aurait peur que Bonnie croie aux dires de l'autre mangemorte. Donc Robyn tenterait de trouver un moyen pour se faire arrêter pour tenter de rejoindre sa soeur? Elle pourrait faire tout et n'importe quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sevastian A. Dolohov
∞ Parchemins : 102

Re: Punchline time - Robyn   
Lun 26 Oct - 17:21
Merci de m'ignorer royalement

_________________
Comme Une Ombre
Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison cachée entre les gouttes. Le joueur de pipeau qui fait danser les serpents.Je serai comme une ombre à chacun de tes pas. Comme une maladie qui frappe et qui s'en va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Punchline time - Robyn   
Lun 26 Oct - 17:22
Sébastien : j'ai une idée moi ! Dans ma presa, Robyn à eu une interaction avec un mec de la brigade qui lui a défoncé la gueule à coup de pieds. Ça pourrait être lui? Depuis, Robyn creve d'envie de se venger de ce type.

Fenrir: je n'ai pas d'idée particuliere mais... J'ai envie de positif avec lui ! Je ne sais pas si c'est vraiment possible par contre mais ça peut être intéressant haha

Alcyone : Je ne connais pas trop le perso... J'vais essayer d'aller faire un tour sur la fichette voir si j'ai le temps mais si tu peux me faire un bref descriptif, j'achète haha

Gros naze, impatient ! Very Happy

EDIT Alcy : c'est pas beau de mentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté de l'aigle en plein vol
avatar


Oscar C. Diggory
∞ Parchemins : 562

Re: Punchline time - Robyn   
Lun 26 Oct - 18:23
C'est dommage pour Oscar mais bon, ça me va comme lien. Il va trouver ça un peu immature mais bon elle est jeune après tout.

Pour Lexie....Elle peut aller d'un district à un autre mais pas jusqu'au Capitole :dead: c'est trop bien gardé et elle ne pourrait pas y passer inaperçu.

Même si Alecto l'arrête, elle ne va pas l'envoyer au Capitole, le D5 est déjà une prison en soi elle risque juste de tout faire pour rendre sa vie et celle de sa famille plus terrible
Je pensais plus à : Alecto décide d'organiser une rencontre entre les deux soeurs parce qu'elle sait que Bonnie était proche de sa petite soeur : donc voir cette dernière avoir un "privilège" de la part des Mangemorts c'est sous-entendre que Robyn s'est "vendue" pour eux tu vois et donc psychologiquement mettre un coup à Bonnie. Alecto n'aurait pas d'autres intérêts à organiser une telle réunion sinon détruire un peu plus la famille Weasley de l'intérieur


Egalement, je me suis permise d'effacer ton double-poste et de tout mettre en un seul.

Et je me permets de te dire que tu as aussi oublié Taliesin dans tes réponses vilaine

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Punchline time - Robyn   
Mar 27 Oct - 13:55
Merci pour tes services Oscar, je ne sais pas ce que je ferai sans toi

Oscar : Oui, j'avoue c'est très immature mais peut-être qu'une confrontation pourrait amener une relation positive ?

Lexie : Ah oui, j'avoue que du coup, c'est moi évident haha Donc on reste sur notre idée de base ?

Alecto : Oui certes, tu as raison. MAIS CA ME PLAIT GRAVE !!! J'aime cette idée de souffrance et de détruire la famille. Je kiffe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
She walks in starlight in another world
avatar


Alcyone L. Yaxley
∞ Parchemins : 383

Re: Punchline time - Robyn   
Ven 30 Oct - 0:48
Citation :
Sébastien : j'ai une idée moi ! Dans ma presa, Robyn à eu une interaction avec un mec de la brigade qui lui a défoncé la gueule à coup de pieds. Ça pourrait être lui? Depuis, Robyn creve d'envie de se venger de ce type.

Fenrir: je n'ai pas d'idée particuliere mais... J'ai envie de positif avec lui ! Je ne sais pas si c'est vraiment possible par contre mais ça peut être intéressant haha

Alcyone : Je ne connais pas trop le perso... J'vais essayer d'aller faire un tour sur la fichette voir si j'ai le temps mais si tu peux me faire un bref descriptif, j'achète haha

Gros naze, impatient ! Very Happy

Alors le gros naze, lui au moins, il sait prononcer ton prénom contraire à toi qui mélange Sevastian avec Sébastien Arrow Sinon l'idée me plait bien ! J'imagine que la rouquine a pas apprécié la chose ?

Pour Fenrir, le positif mais semble vraiment tendu. Surtout que bon, elle a pas spécialement d'atout pour attirer son attention. La nana du D5, toute jeune, Weasley, faut dire qu'elle cumule les points négatifs aux yeux du loup. J'aurais bien vu un putain de négatif en fait mdr Comme il est chasseur de tête, le mec qui aurait pu la traquer et la jeter dans le 5 par exemple xD

Pour Alcy voila son topo : Disons que si au départ elle doutait, maintenant, elle sait comme profiter du système. Après y'a toujours moyen de se croiser car Alcy en ce moment a suivi la tournée du dernier gagnant des Blood Games ayant été sa styliste et aussi à cause du Black Star. Elle a la gestion du cabaret familiale, qui vient recruter dans les districts des gens prêt à tout et au final, s'en débarrasse plus tard. Et puis le plus malsain ce sont les recrutements pour la partie olé-olé du cabaret puisque jeunes hommes et jeunes femmes sont recrutés pour assouvir les fantasmes les plus fou du capitole :perv:

_________________
LIVE AND LET DIE
When you were young and your heart was an open book, you used to say live and let live. You know you did. But if this ever changin world in which we live in makes you give in and cry say live and let die. Live and let die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

Re: Punchline time - Robyn   
Revenir en haut Aller en bas
 

Punchline time - Robyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blood Games :: Les Papiers du Ministère :: Filet du Diable :: Relations-