Les Blood Games

Aller à la page : 1, 2  Suivant
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Les Blood Games   
Mer 4 Nov - 22:30

Bienvenue aux Blood Games !



Un flot de lumière soudain éclaire tous les salons de toutes les demeures sorcières du Royaume-Uni. Le miroir magique commence par émettre une douce lumière bleutée avant de laisser place au visage souriant du présentateur des Blood Games. Son air affable et joyeux contraste avec celui déterminé et sérieux des tributs dont les photos jettent des regards suspects en arrière plan. « Chers sorciers et sorcières du Royaume-Uni, laissez-moi le plaisir de vous souhaiter la bienvenue pour ce jour que vous attendez tous avec une impatience égale à la mienne. Après un an, voici le retour des Blood Games ! Laissez-moi vous présenter cette quatrième édition qui s'annonce plus palpitante que les précédentes ! » La silhouette du présentateur s'efface pour laisser place à un paysage brun, baigné de nuance ocre et mordorée. Une superbe forêt écossaise bordant un lac aux eaux profondes. « C'est aux abords de se loch que nos chers tributs commenceront leur première étape. » La voix du présentateur s'impose à nouveau dans les salons sorciers de tous les districts. « J'entends d'ici vos questions sur les épreuves qui attendent nos chers amis, ne soyez pas si impatient et regarder plutôt ! » L'image plonge vers le lac aux eaux tranquilles, en apparence. Petit à petit un îlot se dessine sur le miroir alors que la voix joyeux reprend de plus belle « Chaque groupe de tribut sera amené aux abords du loch, à des points différents, mais tous auront face à eux, bien visible, ce tout petit îlot qui contient l'essentiel de leur espoirs : leurs très chères baguettes magiques. » Un petit gloussement satisfait s'échappe de la gorge du présentateur alors que ses iris pétillent cruellement. Les images se succèdent, l'îlot apparaît avec en son centre dix souches sur lesquelles reposent, tranquilles, le précieux bien de ces sorciers que la mort attend. Soudain le miroir se fragmente en dix petits carrés alors que les tributs arrivent à leur point de départ par portoloin...

Bienvenue mes chers membres dans notre première expériences de Blood Games !
Nous espérons que l'expérience vous enchantera autant que la préparer nous a excité. Le déroulement de ce sujet est très simple :
Il n'y a pas d'ordre de passage, vous pouvez poster autant de fois que vous le souhaitez.
Un système de tour est mis en place, avant tout pour faire avance l'intrigue et dynamiser le sujet. Vous n'allez pas vous ennuyer, on vous le promet.
Suivant le tribut que vous avez voulu créer (ou votre propre personnage) une fiche à son nom a été créée  vous la trouverez ici Merci de la poster à chaque début de post.
  Toute action : attaque, défense, action commune, perte de points de vie etc. sont soumis à la chance et à la volonté des dés. L'explication est visible ici même
  Pour toutes questions un sujet de discussion a été créé n'hésitez pas à vous rendre ici nous pourrons parler de tout et répondre à vos questions.
  Vous êtes conviés à poster à chaque tour lancé par le Blood Master. Vous perdez un point de vie par tour sans participation. Au bout de trois tours votre tribut meurt.
  Et surtout, AMUSEZ-VOUS !


La première étape n'a pas de durée limite, tout dépendra de votre avancée et de votre réactivité. Nous nous réservons le droit d'intervenir avec le Blood Master pour accélérer un peu vos actions.
Le but de cette première étape est de récupérer votre baguette magique placée sur un îlot à plusieurs bons mètres du bord du loch.
Vous venez d'arriver au beau milieu d'une forêt au moyen d'un portoloin. Il fait froid, le sol est encore gelé, l'eau ne doit être guerre plus chaude. Point positif ou non, il y a du brouillard autour de vous.
Bien évidemment les eaux du lac ne sont pas tranquilles. Vous pouvez imaginer toute sorte d'attaque marine...ou terrestre, il va s'en dire.



Formulaire à remplir pour expliquer vos actions
Code:
<div class="prenom">L'action</div>
 <div class="info2"><XT>Type d'action : <libre>attaque/défense/discrétion/perception....</libre> </XT> Description rapide de l'action. Ici on va dire lancer un sort d'attaque pour passer face à un truc quelconque qui bloque le passage.
<XT>Compétences utilisées : </XT> ex :physique <libre>70</libre>
<XT>Résultat : </XT> <libre>Chiffre obtenu</libre> réussite, échec, très bonne réussite....Et les conséquences en cas d'échec
</div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org
La liberté de l'aigle en plein vol
avatar


Oscar C. Diggory
∞ Parchemins : 562

Re: Les Blood Games   
Ven 6 Nov - 15:28
Tybalt

Shearer

Âge 24 ans Statut du sang : Né-moldu District 4   Métier : Chasseur Qualités : Discret - Ingénieux - Sensible aux autres Défauts : Malhonnête  - Bagarreur - Lâche Tendance : Pro-ordre
Physique : 65
Mental : 60
Magie : 45
Points de vie : 20

Compétences particulières :
Vie en nature : 15 (bonus dans les actions de discrétions)
Social : 10 (bonus dans les actions d'entre-aide + 5 en présence d'autres pro-ordre.)

Un étrange sentiment transporte mon âme alors que je me tiens débout face à la théière qui fait office de portoloin. En face de moi un sorcier à l’air particulièrement sérieux fixe ses iris sombres sur moi. Dans une autre situation, dans un autre endroit, je lui aurais déjà craché au visage. Je devine dans les ombres dansantes de ses prunelles toute la haine qu’il éprouve pour ma personne. Pourtant, nous ne nous connaissons pas. Ma seule présence à ses côtés le dégoûte, mon seul sang me rend insignifiant à ses yeux, le seul air que je respire lui donne envie de vomir. Je devine tout cela dans ses regards mauvais et le sourire cruel qui flotte, tel un fantôme, sur ses traits fermés. Il est heureux de m’envoyer à la mort et il s’abreuve de la contemplation du regard farouche du condamné qui s’avance lentement mais surement vers sa potence. Une gerbe d’étincelles rougeâtres s’élèvent au-dessus de nous, c’est le signal. Un frisson morbide parcours mes entrailles alors que mes yeux se posent sur l’innocente théière. Un ricanement mauvais répond à ce regard empli d’appréhension et mes traits s’affermissent, résolus, lorsque ma main s’avance vers l’objet de porcelaine. « Bon jeux, sang-de-bourde. » Son ton métallique résonne dans mes oreilles alors que le paysage se floute et que mon corps est transporté par le tourbillon magique qui m’amène vers ma destination : l’arène des Blood Games. Mes pieds finissent par toucher à nouveau le sol et je manque de tomber, déséquilibré, alors qu’une petite branche roule sous mon poids.
Le silence m’englobe dans toute sa force et son horreur. La solitude et la crainte s’empare de mes sens alors que mes iris se posent sur le paysage qui s’étend devant moi. Une immense forêt border un loch aux eaux sombres sur lequel glotte un brouillard gris. Un frisson parcourt mon échine alors que les températures particulièrement basses s’engouffrent sous mes vêtements. Jamais je ne me suis sentie aussi nu. Seul perdu dans une immensité ennemie, seul face à mes propres peurs et à mes angoissent. Seul face à la certitude de ma mort prochaine et violente. Seul et désarmé. Mes points se serrent légèrement à cette idée, pourtant je reste serein. Après tout j’ai passé plus de dix années de ma vie sans magie, mes instincts de survie de moldus me donnent un léger avantage sur les sangs purs qui ont été élevés avec une baguette dans la main. En quelques secondes toutes ces choses me pénètrent avec la vivacité d’une flèche, il faut dire que je me suis préparé à cette arrivée dans l’arène depuis le jour où le nom d’Hugo est sorti de la Coupe. Depuis le jour où je me suis levé, fou et volontaire, pour prendre sa place. Si cet acte doit être le dernier que je fais, qu’il le soit entouré de bons souvenirs. J’aurais donné ma vie pour lui, pour la jeunesse de sa vie, en espérant que son nom ne ressorte jamais de cette coupe de feu…
Le portoloin m’a amené à quelques pas du loch, sa plage grise s’étend presque sous mes pieds, et je n’ai aucun mal à deviner les silhouettes des autres tributs qui se dessinent à plusieurs mètres de moi. Arrivés en arc de cercle autour du loch notre but est le même, atteindre l’îlot à moitié dissimulé sous la brume sur lequel nous attende nos baguettes magiques. Un craquement soudain derrière moi me fait tourner la tête et réveiller tous mes sens. Il ne fait pas bon de rester ici, immobile. Les battements de mon cœur s’accélèrent soudain alors que mes muscles se mettent enfin en mouvement. Faisant appel à mes talents de chasseurs développé depuis mon arrivée au District 4, je me déplace le plus silencieusement possible, les jambes à demi pliées, je progresse parallèlement au loch, ma silhouette dissimulée derrière les buissons alentour. Il s’agit d’agir vite et discrètement, avant les autres, pour avoir une chance de survire….Mon cerveau se concentre à la recherche d’une idée lumineuse pour passer les eaux glacées sans me faire remarquer…

Soudain la solution se glisse devant moi, une branche morte d’arbre assez large se dessine devant moi. Même si l’idée n’est pas la plus lumineuse ni la plus fameuse je n’ai pas le temps pour réfléchir à une solution plus intéressante et sophistiquée. Mes chances résident dans la vitesse d’action. Sans baguette magique, je n’ai aucune chance de passer cette épreuve.
Rapidement je charge la branche sur mes épaules, elle pèse son poids mais mes muscles habitués à porter du gibier supportent la charge et je m’élance vers le loch sans un regard en arrière. Sur ma droite je distingue un rapide mouvement dans la brume et une silhouette se dessine avant de disparaître sans même avoir tourné son regard vers moi. Un profond soupir de soulagement s’échappe de ma poitrine alors que je continue ma route, à présent mes pieds s’enfoncent dans le sable humide et je dois faire un effort supplémentaire pour porter ma branche le plus discrètement possible. Enfin j’atteins l’eau, avec précaution je la dépose sur le sable avant de la faire glisser le plus silencieusement possible dans le liquide sombre. A peine quelques clapotis se font entendre et je me glisse à la suite de ma bouée de fortune dans les eaux glacées du lac. Le froid me saisit comme étau et me coupe le souffle dans un premier temps, la traversée s’annonce longue et fastidieuse…Dans un effort raidi par le froid je plonge complètement mon corps déjà engourdi, seule ma tête, au niveau de mes narines, dépasse, bien cachée derrière la branche que je tiens par en-dessous. Mais le froid associé au poids de celle-ci me fait rapidement comprendre que je vais avoir beaucoup de mal à la faire avancer comme je le souhaite. Mes jambes repoussent l’eau le plus délicatement possible pour éviter tout remous bruyant et lentement, j’avance, branche morte dans une eau trop tranquille, alors que le brouillard m’enveloppe petit à petit….


L'action n°1

Type d'action : Perception Tybalt est concentré sur son action, mais ses sens restent à l'affût, est-ce qu'il remarque si un autre tribut l'observe. Si le test réussi : Tybalt n'est observé par aucun tribut. Si le test échoue : il est observé par un tribut. Selon le degré de réussite : il remarque ou non qu'il est observé.
Compétences utilisées : Mental 60
Résultat : 27 Très bonne réussite ! Tybalt est attentif à ce qui se passe autour de lui, il aperçoit un tribut au loin, une vague silhouette qui se détourne sans l'avoir remarqué.


L'action n°2

Type d'action : Discrétion Le but de son action est de glisser la branche d'arbre dans l'eau et de nager juste à côté, dans l'espoir de passer inaperçu plus facilement, de duper, pendant un temps du moins, le regard des autres tributs qui ne verront, à travers la brume, qu'une branche avancer.
Compétences utilisées : Physique 65 + Vie en nature +15
Résultat : 68petite réussite. Tybalt parvient à s'engouffrer dans l'eau glacée mais la branche est plus compliquer à manœuvrer qu'il ne le pensait. Elle flotte ceci-dit, et c'est le principal.


_________________


Dernière édition par Oscar C. Diggory le Ven 6 Nov - 16:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Ven 6 Nov - 15:28
Le membre 'Oscar C. Diggory' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 2, 7

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 6, 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org
Look through the dragon's eyes
avatar


Alexis I. MacFusty
∞ Parchemins : 160

Re: Les Blood Games   
Ven 6 Nov - 16:40
Zoe

Eddlestone

Âge 18 ans Statut du sang : Sang-mêlée District 5   Métier : Mineur dans une mine de diamantQualités : Persévérante - Drôle - Attentionnée Défauts : Capricieuse - Timide - Limitée physiquement à cause d'une maladie Tendance : Pro-ordre
Physique : 45
Mental : 55
Magie : 70
Points de vie : 18

Compétences particulières :
Entrainement intensif :5 (bonus valable pour tous les lancés de dés)
Sortilèges poussés : 15 (bonus dans les sorts d'attaque)
Social : 5 (bonus dans les actions d'entre-aide + 5 en présence d'autres pro-ordre.)


Le silence est pesant et tu sens le regard ému de la sorcière qui te fait face. Devant toi un portoloin semble dégager une étrange aura malsaine. Tu sais que dès que ta peau aura touché le moindre rebord de ce chapeau tout sera fini. Ta vie arrivera à son terme et ton pire cauchemar prendra forme sous tes yeux de jeune femme. Tu es jeune, l’une des plus jeunes de cette nouvelle édition des Blood Games, mais tu t’es entraînée dur. Ton estomac serré par des mois de famine est préparé à affronter les longs jours sans manger. Ton corps lui-même sait passer outre le manque d’énergie pour te garder en vie. Pourtant, tu doutes. Tu as peur. Tu ne te sens pas capable d’affronter de face un autre être humain. Tu regrettes que les Blood Games aient jamais vu le jour. Tu regrettes de n’avoir pas livré ton dernier souffle lors de la Grande Révolte qui a pourtant ravi la vie de tant de personnes qui t’étaient chères. « Allons, allons ma jeune enfant. Ne fait pas cette tête ! Tu es célèbre ! Tout le monde connait ton nom et ton visage. Regarde comme les gens t’acclamaient ces dernières semaines. Beaucoup de sorciers t’adorent. Tout le monde gardera un très bon souvenir de toi. » La voix fluette de la sorcière écorche tes oreilles, tu ne supportes plus toutes ces fausses marques d’affection, tous ces élans de sympathie que les sorciers t’ont témoignés lors des interviews et des défilés. Tu as envie de vomir, de lui arracher son sourire aimable dans lequel perce un immense sentiment de pitié. Tu ne supportes plus cette mascarade. Tout cela est glauque et morbide. Comment peuvent-ils te supporter avec joie et douceur alors qu’ils t’envoient tous à la mort ! Tu détestes cette société, tu détestes ces sorciers qui cautionnent cette boucherie inutile. Tu n’as même pas envie de gagner, tu n’as même pas envie de mettre un pied au Capitole, même si cela te permettrait de revoir Lloyd, ce sorcier avec qui tu t’amusais dans les champs au début des districts. Tu n’as pas envie de tout ça et tu as déjà décidé que tu n’irais pas au Capitole. Si quand bien même tu parvenais à passer toutes les épreuves et à sortir vainqueur, tu sais déjà quel sortilège tu retournerais contre toi, une façon de manifester ton désaccord avec toute cette histoire. « Tu as tout pour remporter ces épreuves haut-la-main ! Comme la jeune Weasley ! » Tes iris croisent les siennes embuées de larmes aussi fausses qu’hypocrites. Ils ne savent pas. Personne ne sait, à part tes proches les plus proches. Les autres n’ont aucune idée de la maladie qui ronge tes poumons, rendant presque impossible ta réussite dans les Blood Games. Sans la potion qui permet de calmer tes quintes de toux, il est même peu probable que tu passes la nuit, pas avec ce froid ambiant. Tes dents se serrent alors qu’une gerbe d’étincelles rouges transperce le ciel au-dessus de vous. C’est le signal et ta main s’avance vers le portoloin, tremblante.

Le froid te saisit de toutes ses forces et le coin de tes yeux s’humidifie. Non, tu en es convaincue maintenant, tu ne passeras pas la nuit. Peut-être est-ce mieux ainsi après tout. Mourir de cette maladie qui fait partie de toi depuis ta naissance est presque un soulagement et tu abordes cette épreuve le cœur moins lourd et l’esprit plus vif. Tes yeux se posent sur le loch qui étend ses eaux sombres devant toi. Tu sais que sur l’îlot qui se devine dans la brume se trouve ta baguette magie et ta seule chance de survie dans l’arène. Pourtant, tu hésites. Tu avances lentement jusqu’à la plage, sans même te soucier des autres tributs que tu devines vaguement, ombre filiforme dans le brouillard qui vous entoure. Tes pieds arrivent à la limite de l’eau et tu t’assoies, pensive. Un de tes doigts fins vient effleurer la surface liquide et un frisson te parcours de part en part. L’étau glacé des eaux te tétanise. Tu connais tes limites physiques et tu doutes vraiment d’être capable de nager jusqu’au bout de terre qui flotte devant toi. Tes poumons te lâcheront à mi-chemin, tu en es sûre. Pourtant tu ne peux pas abandonner si facilement. Tu ne le veux pas. Depuis ta plus tendre enfance tu as appris à vivre avec cette maladie et à aller de l’avant, toujours, à dépasser la simple peur des symptômes, à passer outre pour ne pas rester sur le banc de touche. Mais ce n’est pas temps l’aller que le retour qui t’angoisse. Tu n’auras jamais assez de forces pour faire nager une nouvelle fois vers la terre ferme. Surtout si d’autres tributs auront atteint l’îlot avant toi…Sans oublier que les eaux trop tranquilles ne t’inspire pas confiance. Qui sait quelles créatures marines attendent que des jambes passent au-dessus de leurs têtes…

Un profond soupire sort de ta poitrine alors que tu te décides enfin. Tu n’as pas le temps ni l’opportunité de réfléchir à une tactique en particulier, tu ne dois penser qu’à tes propres forces et à te concentrer sur ton souffle. Tu fermes les yeux alors que tes pieds avances, un pas après l’autre, dans l’étau glacial de l’eau. Tes nerfs se contractent de partout et tu sens ton souffle qui commence à siffler dans ta poitrine alors que tes traits se froncent sous l’effet de la douleur. Tu as déjà de l’eau jusqu’au ventre et tu grelottes de froid alors que tes lèvres se teintent lentement de bleues. Il est possible que tu meurs sur place, l’hypothermie qui te guette pourrait terrir à jamais le peu de flamme qui vibre dans ton être. Une larme roule le long de ta joue alors que tu sens ton souffle se raréfier dans ta poitrine, chaque respiration est douloureuse et tu ne sens plus tes jambes, engourdies par le froid mordant de l’eau du loch. Devant toi l’îlot commence à vibrer doucement, la distance qui te sépare de lui parait s’allonger de plus en plus, tétanisée par le froid et la douleur tu es incapable de bouger, le buste hors de l’eau, frigorifiée et tremblante.

L'action

Type d'action : Force mentale Ce n'est pas vraiment une action mais la capacité ou non de Zoe à aller plus en avant et surmonter sa peur et sa douleur ou non.
Compétences utilisées : Mental 55 + Entrainement intensif 5
Résultat : 82 Echec : Zoe ne parvient pas à continuer et perd 2 points de vie
Dé de point de vie : - 2 points



_________________


Dernière édition par Alexis I. MacFusty le Ven 6 Nov - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Ven 6 Nov - 16:40
Le membre 'Alexis I. MacFusty' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 8, 2

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org
Invité
avatar


Invité

Re: Les Blood Games   
Ven 6 Nov - 17:55
Mara Erzsébet

Racz

Âge 23 ans Statut du sang : Sang pur District 1   Métier : Membre de la brigade d'élite de la police magique Qualités : Volontaire ∞ Courageuse ∞ Rusée Défauts : Impulsive ∞ Égoïste ∞ Cruelle Tendance : Pro-Mangemort
Physique : 40
Mental : 60
Magie : 55
Points de vie : 20

Compétences particulières :
Précision : 15 (bonus dans les actions offensive)
Social : - 10 (malus dans les actions communes avec un autre tribut)


Le signal, cette gerbe d'étincelles rouge, ne provoque rien d'autre qu'une fébrile impatience chez Mara. Elle n'avait pas peur de mourir. C'était le lot de tout le monde, après tout. Et si elle devait périr durant ces jeux, eh bien elle périrait. C'était le destin, et rien ne pourrait changer ce fait. Mais elle n'était pas résignée pour autant. Une froide résolution s'empara d'elle alors qu'elle posa la pulpe de ses doigts sur la boîte métallique face à elle. En voyant le visage du sorcier à ses côtés disparaître, tordu par un voile qui l'emporta dans l'arène, la sorcière se jura de faire tout ce qui était en son pouvoir pour gagner. Pour vaincre.

La sensation d'étourdissement du portoloin s'évapora quand elle fut arrivée à destination. Machinalement, elle serra le poing pour se donner du courage, comme elle le faisait autour du manche de sa baguette. Mais cette dernière était sur l'île, au centre du Loch. Et non dans sa main. Ses prunelles lagon observèrent les alentours, sans qu'elle ne bouge de derrière ce buisson où elle avait atterri. Elle évaluait le terrain, cherchant du regard les autres Tributs. Elle en vit une, qui tenta de s'immerger dans l'eau qui devait être glaciale. Un rictus incurva ses lèvres en une grimace sarcastique. La demoiselle en question s'était immobilisée. Sans doute avait-elle trop peur, et l'eau était-elle trop froide. Pathétique.

Le poing toujours serré, la jeune Racz s'avança à découvert, sans se soucier de se faire repérer. La clé, pour récupérer sa baguette, était l'ingéniosité et la rapidité. Elle fronça le nez en voyant la surface trop tranquille du Loch. Il s'y cachait sûrement des créatures dangereuses. Peut-être même y en avait-il qui serait suffisamment grosse et puissante pour la guider jusqu'à l'île... Tournant sur elle-même, la brune avisa un arbre avec des branches suffisamment pointues pour s'enfoncer dans la chair. Escaladant le tronc, elle posa un pied sur l'une de ses branche, et pesa de tout son poids pour la briser. Puis fit de même pour l'autre. Sautant souplement à terre, elle récupéra ensuite ses trophées et s'approcha du bord du lac. Elle espérait juste ne pas tomber sur une créature à carapace dur.

Se remémorant ses cours de Soins aux Créatures Magiques, elle s'approcha de la rive et lança quelques galets plus loin devant elle, sifflotant doucement pour attirer les bestioles qui hantaient ce lieu. Elle attends un peu, l'anxiété la faisant piétiner sur place, avant que des remous n'attirent son attention. Mais ce n'est pas la tête d'un Kelpy qui sortit, comme elle s'y attendait. Au lieu de cela, c'est un gros singe écailleux qui surgit d'un bond, plantant ses crocs dans sa cuisse à découvert.

Un gémissement lui échappe, à la sorcière, alors qu'elle sent la bête aspirer son sang. C'est avec un grognement douloureux qu'elle se laisse tomber sur les galets, forçant la créature à suivre le mouvement, sans vraiment le vouloir. Mais bien lui en prit, puisque le trou au sommet du crâne de la créature lui apparaît, se vidant de l'eau qu'il transportait. Mara reconnaît alors un Kappa, un démon des eaux Japonais, et sa résolution se renforce. Utilisant la faiblesse soudaine du démon, elle le force à maintenir la tête baissée et l'enjambe, se dégageant de ses crocs avec un mouvement brusque. Agrippée à ses épaules écailleuses, la sorcière le tire à nouveau vers l'eau, lui laissant le loisir de recharger son trou en eau pour lui rendre de la force.

La froid intense du Loch la saisit, mais elle ne lâche rien. Elle sent sa blessure à la cuisse brûler alors qu'elle s'immerge en même temps que la créature. Avec difficulté, elle utilise ses branches d'arbre pour fouetter la bête, et celle-ci commence à avancer, traînant le poids mort de la sorcière derrière elle. A plusieurs reprise, le Kappa tente de replonger, pour se débarrasser de l'importune, mais Mara gère la chose en piquant cruellement la nuque de l'animal avec l'une de ses branches. Elle le sent qui couine de douleur, qui jappe de rage, mais ça lui importe peu. Elle traversera le loch, coûte que coûte.

Finalement, alors qu'elle ne sent plus ses cuisses, frigorifiée, et qu'à plusieurs reprise elle a faillit se faire alpaguer par des strangulots et des pitiponks, la brune voit enfin la berge à portée. Suffisamment proche pour relâcher la bête et nager jusque là.

Mal lui en prit. Elle aurait dû attendre que le Kappa s'échoue sur la berge pour le lâcher. A peine as-t-elle poussé la créature en avant, sous l'eau, pour le dépasser, que celle-ci remonte avec hargne et plante ses crocs dans son cou, à quelques centimètres de sa jugulaire. Un hurlement de douleur lui échappe, alors qu'elle sent sa vie s'échapper à grandes aspirations du démon. Elle se débat, mais il s'accroche de plus belle. Alors elle lutte contre l'engourdissement, et contre le froid, et nage aussi rapidement qu'elle le peut pour atteindre la rive. Quand elle sent le sol vaseux sous ses pieds, elle redouble d'effort, oubliant l'étreinte glaciale de l'eau et celle, brûlante, des crocs qui déchirent sa gorge.

Avec un gémissement plaintif, elle s'effondre sur le sol, entraînant le Kappa avec elle. Immédiatement, l'eau s'échappe du trou sur la tête du singe écailleux, et il perd ses forces. Armée de l'une des branches qu'elle serre presque désespérément entre ses doigts, Mara l'aiguillonne jusqu'à ce qu'il lâche prise et, enfonçant cruellement la branche dans le torse du démon, elle le repousse vers l'eau. Blessé, l'animal disparaît rapidement dans cet habitat qu'il ne reconnaît pas, laissant sur la rive une jeune femme essoufflée, glacée et blessée. Elle devrait se relever pour aller chercher sa baguette, mais le sang coule toujours de ses blessures, et le moindre effort lui donne l'impression de voir trente-six chandelles. Elle va se reposer un peu. Elle bougera quand elle verra d'autres tributs à l'assaut de l'îlot, pas avant. Il sera bien temps de leur faire bouffer les galets, à ce moment-là. Peut-être même que l'un d'eux aura la bonté de refermer ses plaies, qu'elle pourrait aussi compresser avec des morceaux de tissus.

Mais elle ne trouve pas la force de bouger, et reste étendue sur le dos, à regarder le ciel sans le voir, reprenant son souffle.




L'action 1

Type d'action : Ingéniosité Mara tente d'appeler une créature en particulier, un Kelpy, à l'aide de ses souvenirs de Soins aux Créatures Magiques. Mais est-ce que ce sera bien cette créature qui sortira, ou une autre ?
Compétences utilisées : Mental 60
Résultat : 73 Échec, avec quelques conséquences. Ce n'est pas un Kelpy qui surgit des eaux, mais un Kappa en colère. Très en colère. Il surgit pour la mordre à la cuisse et boire son sang.


L'action 2

Type d'action : Chevaucher la bête Après avoir appelé une créature, Mara va essayer de la chevaucher pour la diriger vers l'îlot central. Elle va utiliser la manière forte si nécessaire, avec ses deux branches d'arbres arrachées.
Compétences utilisées : Physique + Précision 40 + 15 = 55
Résultat : 42 Action réussie, mais sans grand éclat. Mara réussit à faire lâcher prise au Kappa, qui se penche en avant pour la reprendre. Elle en profite pour s'accrocher à son dos, utilisant les branches d'arbre comme cravache et comme guide.


L'action 3

Type d'action : Agilité Arrivée près de l'îlot central, Mara va devoir rivaliser d'agilité et de rapidité pour quitter sa monture sans se faire dévorer et entraîner par le fond.
Compétences utilisées : Physique 40
Résultat : 87 Echec, avec quelques conséquences. Mara tente de sauter à bas du Kappa, et de nager vers la rive toute proche, mais le démon, furieux, vient l'attaquer à nouveau et plante ses crocs dans son cou cette fois, aspirant son sang avec vigueur avant que Mara ne réussisse à atteindre la rive pour le faire perdre ses forces.


Points de vie

Dé lancé : Point de vie
Point de vie : Départ : 20 / Arrivée : 18
Résultat : - 2 pts


Dernière édition par Desdemona I. Beauregard le Ven 6 Nov - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Ven 6 Nov - 17:55
Le membre 'Desdemona I. Beauregard' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 7, 3

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 4, 2

--------------------------------

#3 'Blood Games' : 8, 7

--------------------------------

#4 'Blood Games' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org

avatar


Alecto T. Carrow
∞ Parchemins : 101

Re: Les Blood Games   
Ven 6 Nov - 19:53
Simon

Barrow

Âge 19 ans Statut du sang : Sang-mêlé District 2   Métier : Barman Qualités : Opportuniste - Bon observateur - Patient Défauts : Menteur - Charmeur - Traitre Tendance : Neutre
Physique : 60
Mental : 70
Magie : 55
Points de vie : 20

Compétences particulières :
Persuasion : 15 (bonus dans les actions d'intimidation)
Social : 15 (bonus dans les actions d'entre-aide )


Le sorcier est droit, debout face à celui qui le surveille avant le grand saut dans l’arène. Leurs iris s’affrontent et une sorte de reconnaissance mutuelle les entoure. La vérité est qu’ils se connaissent. Depuis que son nom est sorti de la Coupe des Blood Games, Simon a revu plusieurs de ses anciens camarades, des amis sangs purs de longue date, avec qui il avait l’habitude de passer ses journées à Poudlard. Il sourit, son visage est baigné d’une douce lumière, il est heureux d’avoir passé ces dernières semaine au sein du Capitole, à défiler, donner des interviews, à profiter de cette soudaine célébrité et la proximité des sorciers influents pour ne rien regretter une fois prisonnier de l’arène. Quitte à mourir, autant le faire sans regret. Après tout, les Blood Games est une manière comme une autre d’entrer au Capitole pour de bon, et Simon ne laisserait passer cette chance là pour rien au monde. Il sait qu’il donnera tout ce qu’il a pour remporter ces jeux, quel qu’en soit le prix. Mais est-il vraiment prêt à vendre son âme aux Mangemorts ? Personne ne saurait le dire, lui-même n’en a pas la moindre idée. Il n’est pas une mauvaise personne. Il n’est pas si différent des autres sorciers qui avanceront à ces côtés vers la survie et la victoire. Aurait-il, le moment venu, le courage de faire le nécessaire ? Il est opportuniste, mais de là à devenir un meurtrier…Rien n’est moins sûr. « On se revoit à la sortie, on compte tous sur toi pour mettre une bonne raclés aux autres. En souvenir du bon vieux temps, tu as notre soutien. » Un clin d’œil répond à la remarque du sorcier vêtu de noir. A-t-il rejoint les Mangemorts ? Il n’est pas sûr, il supposerait que non, Kevin était un bon vivant comme lui. Ensemble ils ont été à l’origine de plusieurs bonnes blagues notables qui sont restés dans les annales de Poudlard. « On verra bien Kevin. C’était vraiment sympa de vous revoir. Mais tu devrais faire attention, le Capitole à ne te réussit pas tant que ça, tu vas finir par engraisser et ne plus pouvoir monter sur un balai du tout. » L’autre sorcier s’esclaffe en distribuant une tape amicale sur le bras de son ancien ami. Paradoxe étrange, parenthèse absurde à l’orée de l’entrée de Simon dans l’arène. Mais le jeune condamné ne peut s’empêcher de songer que les retrouvailles auraient été moins chaleureuses s’il n’avait pas eu le titre de tribut accroché sur le front…La gerbe d’étincelles rouge, signal du début des Blood Games, traverse l’air au-dessus de nous. « Que la force de Godric soit avec toi Simon. » Lance le premier sorcier alors que le tribut s’approche du portoloin. « N’oublie pas t’envoyer un paquet de suçacides cornues à ma p’tite sœurs si jamais ne sort pas de là les mains en avant. » Il lance un dernier clin d’œil au sang pur qui lui fait face avant de disparaître dans un tourbillon magique.

La sensation de tournis s’estompe alors que le Simon se matérialise dans l’arène des Blood Games transformée en forêt écossaise bordant un loch aux eaux calmes et sombres. A peine arrivé le sorcier lâche son portoloin pour s’avancer vers la rive brumeuse, sur ses gardes. Placés en arc de cercle, les tributs arrivent les uns après les autres, à quelques secondes à peine de décalage, à plusieurs mètres les uns des autres. La tension montre immédiatement d’un cran alors qu’un silence pesant règne tout autour d’eux. Chaque bruit, chaque craquement fait frissonner l’air autour des sorciers et Simon sent son attention s’aiguiser alors que ses yeux se portent vers le loch et l’îlot qui se dessine derrière les brumes. Le froid ambiant lui arrache un frisson alors qu’il essaye de réfléchir rapidement à une solution pour traverser les eaux probablement glaciales du lac. Le plus discrètement possible il s’approche du lac, devinant la silhouette d’une autre tribut, féminine au vu de sa longue chevelure, qui s’approche également de la rive. Tout est une question de rapidité ici, sa baguette magique ne viendra pas à lui par ses propres moyens, et certains sorciers risqueraient d’avoir la mauvaise idée de s’emparer de toutes les baguettes restantes pour ne pas laisser la moindre chance aux retardataires.
D’un pas rapide il s’élance vers l’eau alors que la jeune sorcière se rapproche également de l’eau du loch. Son cœur se serre légèrement alors qu’il prend réellement conscience de la compétition qui s’est mise en place à l’instant où ses pieds ont atterris dans l’arène. Les battements de son cœur s’accélèrent légèrement alors qu’il prend la mesure de tout ce que cela implique. Soudain, pris d’un élan de lucidité il s’arrête, fait demi-tour, s’engouffre dans le sous-bois et s’empare d’un bâton, suffisamment long pour lui permettre de se défendre, et suffisamment fort pour ne pas se casser au premier coup. Puis, prenant de nouveau la direction de la plage en courant, un cri strident retentit. Il détourne rapidement le regard pour apercevoir la sorcière aux prises avec un kappla, démon des eaux japonais. Une seconde de réflexion, une toute petite seconde de réflexion pour faire son choix et continuer sa course vers l’eau pour plonger d’être la première dans les eaux glaciales du loch. La température l’entoure avec force, ses doigts cruels s’enroulent autour de ses muscles et il doit remonter à la surface prendre une grande bouffée d’air. Ses poumons le serrent avec force, mais il se reprend vite, brassée après brassée il avance, coûte que coûte, pour atteindre le rebord de l’îlot. Soudain, une forme se glisse sous son ventre, il sent les vibrations de l’eau plus qu’il ne le voit. Le sorcier serre les dents alors le danger se rapproche, il devine les cercles que l’animal exécute sous lui. Dans un battement de pied il dévie rapidement de sa trajectoire, plongeant son bâton dans les eaux profondes du loch. Une violente secousse manque de le déséquilibrer et il se retrouver obligé de s’immerger complètement. Là, dans les profondeurs du lac, il croise le regard jaune d’un énorme strangulos donc les longs doigts s’enroulent autour de son arme. Immédiatement Simon libère le bâton et reprend sa nage de plus belle, en faisant fi de sa fatigue et de la morsure du froid contre sa peau. Au contraire, celle-ci le motive, active ses muscles et son esprit, lorsque, enfin, il sent sous ses pieds le contact rugueux des cailloux de l’îlot. Il se précipite, juste à temps pour voir la même sorcière que précédemment échouer sur la berge, étourdie et essoufflée.
 

L'action n°1

Type d'action : Endurance Simon plonge dans le lac, et nage pour atteindre l'îlot
Compétences utilisées : Physique 60
Résultat : 11 Superbe réussite. Il le froid glacial motive ses muscles et ses mouvements rapides le font avancer particulièrement vite


L'action n°2

Type d'action : Esquive un strangulot attaque Simon alors qu'il nage vers l'îlot. Il essaye d'esquiver les longs doigts de la créatures marines, il utilise un bâton pour faire diversion.
Compétences utilisées : Physique 60
Résultat : 38 Très très bonne réussite : Simon esquive parfaitement les doigts du strangulo, il ne perd pas ses points de vie
Dé de point de vie : 3


_________________


Dernière édition par Alecto T. Carrow le Ven 6 Nov - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Ven 6 Nov - 19:53
Le membre 'Alecto T. Carrow' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 10, 1

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 3, 8

--------------------------------

#3 'Blood Games' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org
Invité
avatar


Invité

Re: Les Blood Games   
Sam 7 Nov - 10:57
Iverna

Davis

Âge 20 ans Statut du sang : Sang-mêlé District 2   Métier : ??????Qualités : Optimiste ∞ Pragmatique ∞ Ingénieuse Défauts : Peureuse ∞ Indécise ∞ Maladroite Tendance : Pro-Mangemort
Physique : 55
Mental : 60
Magie : 50
Points de vie : 20

Compétences particulières :
Ingéniosité : 15 (bonus dans les actions insolites)
Social : 10 (bonus dans les actions d'entre-aide & communes)


Je ne tremble pas lorsque le signal de départ est donné. Résignée face à mon destin, je n’en suis pas moins terrifiée de la mort. Se battre est la seule solution, aussi infime que soit l’espoir de finir vainqueur. Tant pis. Je ferai mon possible. Depuis l’annonce du nom des tributs, j’ai déjà remarqué quelques changements en moi. Gravir l’échelle jusqu’au Capitole, que ce soit par ces maudits jeux, est une façon ou une autre d’y arriver. Mais le prix à payer est le risque de mort. Le District 1 m’aurait largement suffit... L’ambition m’est imposée à présent. Qu’à cela ne tienne, je ne mourrais pas ! L’optimisme m’a permis de ne pas craquer pendant la préparation, il me sauvera encore la vie, c’est certain. En approchant ma main du portoloin, c’est même un sourire sincère que j’envoie à la sorcière qui me surveillait. Je ne vois pas sa réaction, tandis que le tourbillon de l’objet magique m’emporte sur le lieu de la première épreuve.

Le froid est pénétrant. Le sol gelé aussi dur que de la pierre. L’eau calme du Loch est la première chose que je vois. La brume réduit mon champ de visibilité, et je devine à peine mes collègues de galère. Ce n’est pas eux l’important. Tout d’abord il faut récupérer ma baguette. Et vite, on ne sait pas quelles idées pourraient avoir les autres. Je me répète pendant plusieurs secondes de ne faire confiance à personne, de ne rien prendre pour acquis. Une fois que je me trouve assez concentrée, je réfléchis à une idée. Celle-ci vient plus rapidement que prévu. Il va falloir, encore une fois, être rapide. Au lieu de partir vers le loch, je fais demi-tour et m’enfonce dans la forêt. Il y a des animaux dans le lac, il y en a forcément dans la forêt. Je m’empare au passage de quelque branche pas trop fine et plutôt pointue, au cas où. Et je cours, trottine, cherche, essaie de tourner de temps en temps.

Un mouvement entre les arbres. C'est une grosse créature qui est là ; je pense toucher au but ! J'avance prudemment, entre les troncs. Seulement, la stupeur de me retrouver face à un troll bloque tout mes mouvements. Mes poumons refusent de fonctionner pendant plusieurs secondes, alors que mon cœur commence à s'exciter. L'angoisse me prend sous son aile, et il me faut quelques instants pour retrouver ma concentration. Sans quitter du regard l'immonde créature qui a l'air de vivre sa vie sans me repérer, j'amorce une marche arrière avec lenteur. Un pas, puis deux ; je ne fais toujours aucun bruit et l'espoir revient. Après un autre mètre franchit, je me retourne et dans le mouvement, j'avance.

Le bruit déchirant d'une branche qui craque ne m'a jamais paru aussi lugubre, coincé là, entre brouillard et dense forêt. Crispée, j'ose jeter un regard en arrière. Bien mal m'en a prit. Le regard idiot et pourtant dangereux du troll croise le mien. Un frisson violent me parcourt, et je maudis tout les dieux que je connais pour avoir voulu contourner le problème des eaux froides et sombres du loch. Un grognement guttural fait trembler les quelques feuilles ayant réussi à passer l'hiver sans tomber. C'est le signal qui remet mes muscles en marche, et je mets à courir comme si ma vie en dépendait. C'est le cas après tout... J'entends les lourds pas du troll derrière moi, les branches qui cèdent, le sol qui crisse sous son poids. Mon attention se porte alors vers l'avant, à la recherche du loch. Pourvu que je l'atteigne avant cet horrible troll. tout cela n'aura servi qu'à me faire perdre du temps, qu'elle idiote je suis ! J'aurais dû plonger, peu importe la température de l'eau et peu importe combien de strangulots m'auraient sauté dessus.


L'action n°1

Type d'action : Perception Iverna est à la recherche d’un animal en particulier, qu’elle espère dompter juste le temps de parvenir sur l’île. Trouvera-t-elle un hippogriffe assez gentil ?
Compétences utilisées : mental + ingéniosité 60 + 15 = 75
Résultat : 94 Bel échec avec conséquence : elle se retrouve face à un Troll...

L'action n°2

Type d'action : Monter sur l’animal La jeune femme se retrouve bien face à un hippogriffe, encore faut-il qu’elle lui montre le respect qu’il attend pour l’approcher assez afin de lui monter dessus...
Compétences utilisées : mental 60
Résultat : 6 Inutile car échec première action

L'action n°3

Type d'action : Discrétion (seulement si échec de la première action) Iverna ne se retrouve pas tout à fait face à ce qu’elle attendait... C’est un affreux troll qui se tient là, dos à elle. Elle tente alors de s’enfuir sans faire de bruit.
Compétences utilisées : physique 55
Résultat : 72 Échec avec conséquence : le troll la repère dans sa fuite, et commence à lui courir après !


Dernière édition par Taliesin D. Prewett le Sam 7 Nov - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Sam 7 Nov - 10:57
Le membre 'Taliesin D. Prewett' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 9, 4

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 10, 6

--------------------------------

#3 'Blood Games' : 7, 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org

avatar


Aidan Callaghan
∞ Parchemins : 189

Re: Les Blood Games   
Dim 8 Nov - 23:01
Annabella

Hudson

Âge 19 ans Statut du sang : Sang-mêlé District 3   Métier : Ouvrière dans le textile Qualités : Travailleuse ∞ Généreuse ∞ Habile Défauts : Discrète ∞ Impressionnable ∞ Petit gabarit Tendance : Neutre
Physique : 50
Mental : 55
Magie : 65
Points de vie : 20

Compétences particulières :  
Discrétion : 15 (bonus dans les actions de discrétion)
Social : - 10 (malus en présence d'autres tributs plus menaçants)


Souffle bien. Inspire. Expire. Inspire. Expire. C'est bien, continue comme ça. Inspire. Expire. Ne panique pas, pas maintenant. Inspire. Expire.

Annabella se tenait debout, vêtue de la combinaison sombre qu'on leur avait demandé d'enfiler. Devant elle se trouvait une botte posée sur une table métallique. Ses longs cheveux bruns avaient été attachés en une jolie tresse qui lui tombait dans le creux des reins. Elle ferma les yeux, tentant de faire le vide dans sa tête. Dans quelques secondes, on lui ordonnerait d'attraper le portoloin et de se laisser conduire dans l'arène. Dans quelques secondes, elle allait peut-être courir dans les bras d'un destin funeste. Malgré les paroles de son mentor et de son styliste, Anabella savait très bien qu'elle n'avait aucune chance de sortir vivante de ces jeux. Elle avait vu les autres tributs lorsqu'ils étaient tous rassemblés au Capitole, elle avait bien vu qu'ils étaient plus grands, plus forts, plus féroces. Il y avait bien quelques outsiders comme elle, mais elle ne se faisait pas d'illusions. Si elle était d'ordinaire une jeune femme positive et qui voyait le bon côté des choses pour avancer, elle savait néanmoins reconnaître lorsqu'une cause était perdue d'avance. Tant pis. Elle ferait de son mieux, donnerait tout pour sauver sa vie. Elle n'aurait rien à regretter.
Le compte à rebours fut lancé, Anna l'entendait. Le sorcier qui contrôlait son départ lui lança un regard impassible, comme si le tableau qui se jouait devant lui ne l'intéressait guère. Anna avait peur, très peur, comment ne pourrait-elle pas avoir peur ? On l'envoyait au carnage, à la boucherie, au massacre forcé et tout ça pour quoi ? Est-ce que tout cela avait seulement un sens ? Pourquoi avaient-ils besoin de rendre ce monde encore plus cruel qu'il ne l'était ? Le sorcier désigna la botte du doigt et Anna sentit la boule de stress qui se formait dans sa gorge l'étouffer. Une larme coula le long de sa joue alors qu'elle posait la main sur le portoloin et se laissait porter.

Ses pieds touchèrent brutalement un sol terreux et quelque peu instable, et elle manqua de trébucher dès son arrivée. Elle parvint cependant à rester debout et lâcha la botte, analysant le panorama qui se dessinait devant elle. Ils étaient arrivés près d'un lac aux eaux troubles au-dessus duquel planait un brouillard opaque. Anna plissa les yeux, ne parvenant pas à distinguer l'autre rive. Autour d'elle, elle remarqua quelques silhouettes qui se dessinaient à travers la brume : les autres tributs. Elle se mit sur ses gardes, tournant sur elle-même pour vérifier que personne ne l'observait. La compétition avait commencé et elle savait que les autres ne misaient pas grand chose sur elle. Elle était une proie facile à leurs yeux, elle le savait, et n'avait pas l'intention de leur faire le plaisir de leur rendre la tâche trop facile. Elle s'avança prudemment vers la rive, distinguant peu à peu les formes des autres qui s'activaient. Certains étaient entrés dans l'eau, plus ou moins rapidement. Anna leva les yeux et vit une sorte d’îlot trôner au milieu du lac, sur lequel elle distingua des souches d'arbres. Dix, en tout, un pour chacun d'entre eux. Ce sont nos baguettes, pensa-t-elle avec un sentiment de détresse. Comment était-elle sensée arriver jusque là sans sa baguette ? Si elle l'avait eu, elle aurait très bien pu trouver un stratagème magique pour passer de l'autre côté, mais là... Elle regarda tout autour d'elle, se sentant désespérée. De toutes les épreuves, l'eau était celle qu'elle redoutait le plus. Pas qu'elle ait peur de l'eau, non, mais elle ne savait pas exactement bien nager. Et puis elle imaginait qu'au fond ce lac on avait certainement caché de nombreuses créatures qui feraient leur possible pour les empêcher d'atteindre l'île. Elle ne pouvait pas tenter de traverser à la nage ; même si elle parvenait à accomplir l'effort physique, elle redoutait qu'une créature aquatique ne la tire par les pieds afin d'en faire son repas. Elle recula, se mettant à courir jusqu'à l'orée du bois pour trouver une idée. Des branches jonchaient le sol un peu plus haut, et des troncs d'arbres et autres branches flottées avaient été disposées, et Anna doutait que ce fut le fruit du hasard. Ils avaient été mis là pour que les tribus puissent sen servir s'ils le souhaitaient. Anna alla d'une branche à l'autre, tentant d'en trouver une suffisamment grosse pour supporter son poids mais aussi assez légère pour qu'elle la tire jusqu'à la rive. Elle finit par trouver son bonheur, une sorte de tronc au bois flotté qu'elle parvint à décoller de la terre et à pousser sur quelques mètres.

Soudain, elle sentit comme une présence l'observer. A quelques mètres de là, quelque chose bougea entre les arbres. Anna eut à peine le temps que comprendre qu'il s'agissait d'un ours en voyant son museau émerger de derrière un tronc, et elle se plaqua au sol, tentant de se dissimuler derrière la branche. Le cœur battant, elle entendit l'ours avancer vers elle, reniflant le sol et les débris de bois. Le cœur au bord des lèvres, elle comprit qu'elle n'avait aucune chance de lui échapper ; dans quelques secondes à peine, il la trouverait et n'en ferait qu'une bouchée. Ni une ni deux, elle se leva en un seul mouvement et détala vers la rive sans demander son reste. L'ours fut surpris de voir sa proie apparaître et s'enfuir si vite et mit une bonne grosse seconde à la poursuivre. Lorsqu'il arriva près de l'eau, Annabella avait déjà nagé sur une bonne dizaine de mètres. La bête ragea, rugissant son mécontentement avant de s'éloigner.

Anna nageait aussi vite qu'elle le pouvait, rassurée d'avoir échappé à l'ours. L'adrénaline avait suffit à lui donner la force de nager suffisamment loin du bord sans sentir le froid glacial, mais maintenant qu'elle y était restée quelques minutes, la fatigue et le froid prenaient le dessus sur son corps. Elle leva les yeux vers l'île, se donnant du courage, se forçant à avancer encore un peu plus, à ne rien lâcher car à une trentaine de  mètres d'elle se trouvait sa baguette magique.

Soudain, elle sentit quelque chose entraver les mouvements de son pied droit et la tirer. Elle se retint de crier mais paniqua tout de même assez sérieusement, surtout lorsqu'elle se sentit tirée doucement vers le fond...

L'action

 
Type d'action : Discrétion Anna essaie de pousser la branche jusqu'à la rive. Elle a déjà perdu un peu de temps et les créatures de l'arène sont à l'affut... parviendra-t-elle à atteindre la rive sans faire de mauvaise rencontre ?
Compétences utilisées : Physique 50 + 15 de bonus discrétion = 65
Résultat : 97 Échec critique. Attirés par l'agitation et les odeurs de chair humaine, un ours affamé pointe son nez à l'orée du bois...


L'action

 
Type d'action : Discrétion (si échec de la première action) Un ours passe la tête entre les arbres à l'orée du bois... Il a entendu et senti l'odeur d'Anna. Anna réussira-t-elle à se faire suffisamment discrète pour qu'il aille voir ailleurs ?
Compétences utilisées : Physique 50 + 65 = 75
Résultat : 79 Anna se cache vite derrière la branche qu'elle essayait de tirer, mais l'ours sent son odeur et a très envie de la manger. Elle prend ses jambes à son cou et sprinte jusqu'à l'eau.


L'action

 
Type d'action : Avancer dans l'eau La branche flotte et Anna entame la traversée. Dans quelles conditions ?
Compétences utilisées : Physique 50
Résultat : 97 Échec critique. Anna commence à nager, voulant sauver sa peau de l'ours. Mais quelque chose lui attrape le pied...
Points de vie : -3 pts

_________________
Have you found a way to escape
We destroyed something beautiful. We have faith but our truths are not the same, no. Don't give up, don't let the magic leave us. Stop the loneliest force becoming king of the universe. ∞


Dernière édition par Aidan Callaghan le Dim 8 Nov - 23:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Dim 8 Nov - 23:01
Le membre 'Aidan Callaghan' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 9, 7

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 7, 9

--------------------------------

#3 'Blood Games' : 9, 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Les Blood Games   
Lun 9 Nov - 13:57
Aubépine

Baker

Âge 22 ans Statut du sang : Né-moldu District 4   Métier : Commerçante (plantes etc.) Qualités : Rusée ∞ Charmeuse ∞ Débrouillarde Défauts : Opportuniste ∞ Manipulatrice ∞ Méfiante Tendance : Neutre
Physique : 55
Mental : 60
Magie : 55
Points de vie : 20

Compétences particulières :
Vie en nature : 15 (bonus dans les actions de discrétions)
Social : 5 (bonus dans les actions d'entre-aide et communes.)



Aubépine pose la main sur le protoloin, laissant derrière elle des gens qu'elle ne reverra sans doute jamais. Étrangement, la jeune femme est très excitée d'être reprise comme tribut même si à l'annonce de son nom elle aurait pu se jeter d'un pont tant elle était terrifiée. Lorsqu'elle posa la main sur la lampe de chevet des abrutis la saluèrent et lui envoyèrent des sourires radieux. Elle fut envoyée dans l'arène avec un goût amer de dégoût pour ses personnes nées le cul dans le beurre. Hypocrites de génération en génération, piètres sorciers qui se disaient supérieurs à elle. « Ciao sang-de-bourbe, salue tes parents pour moi ! ». Elle avait envie de lui éclater sa tête à ce type ingrat et moche. Elle arriva donc dans une foret avec une envie de vomir à cause du trajet et une envie de meurtre. Ça commençait bien. Est-ce que la provocation de l'abruti était faite exprès pour la déstabiliser ? Qu'importe, elle avait autre chose à faire car elle s'était mise à vomir ses tripes. Son estomac n'avait pas aimé le voyage. En s'essuyant la bouche d'un revers de la manche elle observa où elle était tombée. Des arbres, du gel et au loin, à quelques mètres une plage aussi terne que le ciel et au delà, le loch avec en son centre un îlot où était posé les baguettes des Tributs. Aubépine n'avait pas encore froid. Ses bottes en fourrures et son manteau gardaient sa chaleur corporelle et bravait le froid. Elle n'était pas du genre frileuse mais savait que dans l'eau, ça allait être une autre affaire. Elle savait que le froid de l'eau pouvait être meurtrier. Et qu'a la sortie, si elle arrivait jusque là, il allait être difficile de se réchauffer. Un dilemme la frappa : soit elle allait dans l'eau à moitié nue et cachait ses vêtements dans les buissons et s'assurait ainsi une chance de se réchauffer lorsqu'elle reviendrait sur la berge ou soit elle gardait ses vêtements qui allaient être lourds à être gorgé d'eau et qui n'allaient pas la réchauffer lorsqu'elle sortirait de l'eau. Mais putain, se balader en sous-vêtement à -10°C, fallait le vouloir. Elle opta pour la première option. Elle garda sur elle un t-shirt, ses chaussettes et sa culotte et plaça ses vêtements dans le creux d'un arbre en espérant que personne n'allait tomber dessus. Elle camoufla assez bien ses vêtements et pria un Dieu inconnu pour que personne ne mette la main sur ses éléments de survie.

Le froid gifla son corps alors qu'elle courait vers l'eau. Il fallait faire vite. La course réchauffa un peu ses muscles mais ça ne suffisait pas. Elle allait crever. C'était certain. Elle continuait de courir vers la berge en observant autour d'elle. Rien, le néant. A croire qu'elle était seule à jouer dans cette arène. Elle aurait quand même aimé avoir un Tribut à ses côtés pour qu'ils se soutiennent mutuellement. Évidemment, elle n'allait pas lui faire confiance. Au bord de l'eau ses chaussettes étaient déjà trempées et le froid lui rongeait la peau.  Une voix intérieure lui ordonna de plonger car de toute façon, la nage était sa seule option. Elle entra dans l'eau. Le choc thermique était moins violent que si elle avait gardé la chaleur de son corps avec ses vêtements. Aubépine prit une profonde inspiration et s’élança dans l'eau et se mis à nager de plus en plus vite. Le froid la paralysa un instant et lui coupa la respiration. Elle se mit à parler toute seule pour s'encourager. Soudain, quelque chose sous l'eau caressa sa jambe. Elle s'immobilisa et fit attention à faire le moins de mouvement possibles pour garder la tête hors de l'eau. Elle espérait qu'elle allait avoir à faire à un Serpent de mer inoffensif qu'a un Strangulot. Les premiers étant inoffensifs et les seconds l'étant moins.

Malheureusement un Strangulot attaque l'ancienne Serpentard. Elle avait été bien naïve de croire qu'un Serpent de mer roderait dans le loch des BloodGames ! La jeune fille tente de se débattre comme elle peut. La créature profite de la faiblesse d'Aubépine qui ne se trouve pas dans un milieu qu'elle connaît et lui entaille le bras. Néanmoins Aubépine tente de casser les doigts fragiles de l'animal aquatique qui disparaît. Mais pour combien de temps ?

L'action n°1

Type d'action : Discretion Aubépine cache ses vêtements dans un tronc d'arbre. Si elle réussit aucun tribut ne trouvera ses vêtements. Si elle échoue ses vêtements ne sont pas cachés
Compétences utilisées : Mental 60
Résultat : 46 Petite réussite. Les vêtements ne seront pas trouvés par un autre Tribut.  Aubépine n'a plus qu'a espérer rejoindre la terre ferme.



L'action n°2

Type d'action : Perception Aubépine à sentit un mouvement dans le lac. Est-ce un strangulot ou un Serpent de mer ? Si elle échoue, un strangulot apparaît. Si elle réussi, un inoffensif Serpent de mer apparaît.
Compétences utilisées : Mental 60
Résultat : 81 Echec. Un strangulot attaque Aubépine.
Points de vie : -2 pts


Dernière édition par Robyn B. Weasley le Lun 9 Nov - 14:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Lun 9 Nov - 13:57
Le membre 'Robyn B. Weasley' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 4, 6

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 8, 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org
Invité
avatar


Invité

Re: Les Blood Games   
Mar 10 Nov - 11:44
Norman

 
Finnigan

Âge 20 ans Statut du sang : Sang pur District 1   Métier : ???Qualités : courageux ∞ énergique ∞ imaginatif Défauts : Irréfléchi ∞ Perd facilement son sang froid ∞ Nerveux Tendance : Pro-Mangemort
Physique : 60
Mental : 30
Magie : 55
Points de vie : 20

Compétences particulières :
Ingéniosité : 15 (bonus dans les actions insolites)
Social : - 10 (malus dans les actions commune avec d'autres tributs)
 


J'aimerais te dire au revoir, mais je pense que je te dirais plutôt adieu Les derniers mots de ma mère résonnent encore maintenant, alors que je me prépare à attraper le portoloins, dans ma tête. Ne pouvait-elle pas trouver des mots un peu plus rassurant ? Je ne pense pas que ça aurait été de trop. Là je me sens … comme vidé de mon être. Comme si, en disant ça, ma mère signait ma mort. Comme si elle était réisgné de ne plus jamais revoir son fils. Si c'est comme ça, pourquoi devrais-je me battre ? Je n'ai personne pour qui survivre signifierait quelque chose. Moi-même je suis persuadé que je ne vais pas réussir à passer la première étape. Mais est-ce réellement un problème ? Si je suis persuadé que je vais mourir ?

 « Bon Finnigan ! On a pas toute la journée, tu le sais ça, hein ?!» s'exclame une voix à côté de moi. Je me tourne à demi vers l'homme qui se trouve à côté de moi. J'arque un sourcil, ouvre la bouche et m'apprête à parler mais je le vois qui sors sa baguette magique. Je referme la bouche puis m'avance et, après une dernière profonde inspiration, j'attrape le portoloins.

A peine une minute plus tard, je me retrouve allongé à plat ventre sur le sol d'une forêt. Avec un légers gémir, je me redresse  et fouille mes poches à la recherche de ma baguette magique. C'est avec horreur que je remarque qu'elle n'est pas à sa place habituelle. Frénétiquement je regarde autour de moi, me laisse tomber à genoux et écarte les feuille, dès fois qu'elle y serait caché ou tombé. Je déglutis, sentant le courage me quitter, lorsque mon regard tombe sur lac un peu plus loins, derrière les arbres. Je me pince les lèvres et me redresse. Se pourrait-il que … ? Oui. Ma baguette, ma chère baguette, est posé là-bas, sur une souche. Immobile. Putain. Je sais qu'il existe des sorciers qui arrivent à faire des sorts sans baguettes magique mais ce n'est pas mon cas.

Je soupire doucement etprends une profonde inspiration avant de m'avancer. Mais je m'immobilise assez rapidement. Je vois bien un très grand nombre que je ne suis pas le seul. Tous les tributs sont là, devant et ont un seul but : traverser le loch pour aller chercher leur baguette. Merde. Merde. Je fais quoi moi, maintenant ? Je m'avance discrètement et reste caché derrière un arbre à la lisière de la forêt. La souche de ma baguette n'est pas bien loin, elle est assez proche même. Avantage pour moi, je suis plutôt bon nageur. Mais qu'en est-il aujourd'hui, avec le stresse et tout ?

De toute manière, je n'ai pas le choix, non ? Je décide d'enlever au moins ma veste, celle-ci est un peu trop encombrante et lourde. Je risque de couler un peu trop facilement si elle s'imbibe d'eau. Le reste, mon pantalon et mon t-shirt sont assez moulant et fabriqué exprès pour ce genre d'épreuve. Je cache ma veste dans un tas de feuille et, après avoir regardé si la voie était libre, je pars en courant et plonge dans le Loch. Ni vu ni connu, je fais quelques brasses sous l'eau puis remonte à la surface et enchaîne avec le crawle. Tout en nageant et en contrôlant ma respiration, j'essaie d'ignorer le choc thermique ainsi que le fait qu'il y aurait éventuellement des créatures dans ces eaux sombres. Je me concentre sur une seule et unique chose : atteindre cette souche, récupérer ma baguette et me barrer au plus vite pour trouver un abris dans cette forêt.

Et j'y arrive. Bien que j'avais juré que la plateforme serait bien plus plus proche, je l'atteins. Je me hisse dessus et me prends quelques secondes pour reprendre mon souffle. Ce n'est que lorsque j'ai repris le contrôle sur ma respiration je me redresse et me m'avance vers la souche sur laquelle est posée ma baguette. Je l'attrape et la sert fermement dans ma main. Avec un sourire et emplie d'une nouvelle force, je m'avance à nouveau vers le bord de l'ilôt et observe les alentours. Je vois que de nombreux strangulot attaque les autres tributs. Dans ces conditions, ce serait du suicide de se jeter à nouveau dans l'eau. D'autant que mes muscles ont encore besoin de temps pour récupérer. Il faut que je trouve un moyens.

J'avise, à l'autre bout, sur le rivage, deux buches de bois. Je ne pense pas qu'elles soient bien longues ou large, mais elles feront l'affaire. Je regarde autour de moi puis, pointant les troncs, je souffle un "Accio" discret. Le premier tronc se soulève et vole rapidement vers moi. Le deuxième en fait de même. En général ce n'est pas mon fort, mais là j'y arrive sans problème. Est-ce mon instinct de survie qui me permet de faire ce genre d'exploit? J'ose imaginer que oui. Je fais rouler les deux troncs et les fixe fermement l'un contre l'autre avec la magie de manière à former un radeau. Je le pousse ensuite dans l'eau et m'allonge dessus. A l'aide de mes mains et mes pieds je commence à nager pour atteindre le rivage. Et encore une fois, j'y arrive, sans problème. A croire que c'est mon jour de chance !

   
L'action 1

   
Type d'action : Force physique Norman doit nager le plus vite possible jusqu'à la plateforme et récupérer sa baguette. Si le test échoue, le choc thermique aura raison de lui et il risque de perdre connaissance. Si le test réussi, Norman parvient à atteindre la plateforme sans encombre
   Compétences utilisées : Physique 60  
   Résultat : 39 très réussite. Norman parvient sans problème à atteindre l'îlot.
   


L'action 2

Type d'action : ingéniosité + magie Norman doit faire preuve d'ingéniosité pour construire un radeau grâce à la magie. Si le test réussi: le radeau est construit à l'aide de deux petits tronc d'arbre et est aussi très stable. Si le test ne réussi pas, le radeau est beaucoup trop instable ou ne se construit pas du tout. Du coup Norman doit retourner à la rive à la nage
Compétences utilisées : Ingéniosité +15 + Magie 55
Résultat : 1 réussite critique. Norman parvient à construire le radeau et à atteindre le rivage pour retourner se cacher dans la forêt.


Dernière édition par Alaric P. Black le Mar 10 Nov - 12:15, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Mar 10 Nov - 11:44
Le membre 'Alaric P. Black' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 3, 9

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 10, 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org
La liberté de l'aigle en plein vol
avatar


Oscar C. Diggory
∞ Parchemins : 562

Re: Les Blood Games   
Mar 10 Nov - 20:37
Tybalt

Shearer

Âge 24 ans Statut du sang : Né-moldu District 4   Métier : Chasseur Qualités : Discret - Ingénieux - Sensible aux autres Défauts : Malhonnête  - Bagarreur - Lâche Tendance : Pro-ordre
Physique : 65
Mental : 60
Magie : 45
Points de vie : 19

Compétences particulières :
Vie en nature : 15 (bonus dans les actions de discrétions)
Social : 10 (bonus dans les actions d'entre-aide + 5 en présence d'autres pro-ordre.)

Un cri percent retentit dans le lointain et mes sens se glacent un peu plus alors que je continue à me glisser dans le brouillard. Pourtant, milles questions assaillent déjà mon esprit, est-ce qu’un tribut est déjà en danger ? Ont-ils déjà lâché les monstres sur nous ? Ou bien un autre tribut a-t-il déjà atteint l’îlot et répand déjà mort et souffrance sur son passage ? Malgré le froid qui me coupe le souffle je ne peux retenir un froncement de sourcils alors que mes yeux se plissent un peu plus pour parvenir à distinguer la berge qui se profile déjà devant moi. Il ne me reste plus beaucoup de mètres à parcourir et je sens mes muscles brûlants frotter contre ma peau. Dissimulé derrière ma branche de bois je suis parfaitement invisible aux yeux de tous et un nouveau silence pesant m’entoure. Un silence si profond que je ne tarde pas à entendre plusieurs éclaboussements caractéristiques : on se débat dans l’eau. Quelques mètres derrière moi j’entends également deux plongeons consécutifs et mon cœur se serre un peu plus. Je ne suis plus le seul dans l’eau. Il me faut accélérer le rythme si je veux être sûr d’arriver en premier. Les muscles de mes jambes se mettent plus rapidement en mouvement, à présent un faible glissement clair m’entoure, à peine de quoi supposer ma présence pour des oreilles attentives. La discrétion est ma plus grande qualité, dans le District 4 je suis devenue l’un des meilleurs chasseurs grâce à elle. Je ne sais pas d’où me vient une telle facilité, mais je n’ai jamais été reconnaissant à mon apprentissage de la vie à la sauvage qu’aujourd’hui. Je sais désormais que j’ai un avantage certain, que nous, les tributs des districts inférieurs et moi-même, sommes avantagés par rapport à ceux du District 1 et 2 qui ne connaissent pas la vie rude que nous menons, qui n’ont pas appris avec autant de ferveur que nous la nécessité de mettre nos corps et nos esprits à rude épreuve. Mon district m’a façonné, si je gagne cette épreuve, je sais désormais que je lui devrais tout. Et si jamais je venais à gagner les jeux, je ne l’oublierais jamais. J’en fais la promesse alors que la branche vient racler doucement contre le gravier de l’îlot. Je suis enfin arrivé.

Glissant tel un serpent dans les clapotis de la berge je m’extirpe de l’étreinte glaciale et mortelle de l’eau non sans un claquement de dent difficilement contenu. Les nappes de brume me cachent de la rive, mais elles cachent également les corps des autres tributs qui arrivent, par leurs moyens, vers l’îlot. Je le sais, je peux entendre les éclaboussements bruyants de nageurs empressés, poussés par le froid qui leur serrent les côtes. Je ne prends pas le risque de me lever. Ombre rampante parmi les quelques touffes d’herbes gelées qui jonche le sol de l’îlot je me glisse, le plus silencieusement possible, jusqu’aux baguettes magiques. Elles sont toutes là, immobiles, presque grotesques dans cet environnement. Elles ne sont rien d’autre que de vulgaire bout de bois, brindilles mortes tombées des trois arbres qui bordent ce minuscule bout de terre. Mes iris ne tarde pas à reconnaître la mienne, en bois de hêtre, plus claire que les autres, elle semble m’attendre et presque me dire « tu arrives bien tard, je ne devais pas te manquer tant que ça… » Soudain un éclaboussement plus proche que les autres m’annonce qu’un sorcier s’approche vite, mon bras se tend dans un geste rapide et vif alors que ma main se saisit de ma baguette avant de disparaître à nouveau. Sans même un regard en arrière je rampe à nouveau vers le bord. L’eau froide m’attend elle aussi, je vois ses regards plissés m’appeler avec douceur. A nouveau dissimulé derrière ma branche je devine la silhouette d’un sorcier qui s’approche de sa baguette magique sans même me remarquer, trop occupé à recouvrer son bien le plus précieux. Dans un geste mouillé je le vois lancer un sortilège à travers le loch…La discrétion n’est pas son fort à celui-là…

Sans attendre plus longtemps je plonge à nouveau mon corps gelé dans l’eau calme, reprenant la même position que précédemment, dissimulé derrière ma branche morte. Mon corps disparaît dans les entrailles oppressantes de l’eau glaciale et je me laisse glisser à nouveau dans l’eau profonde du Loch non sans sentir mes forces diminuer légèrement. J’aurais peut-être dû m’éviter une seconde traversée, mais je tiens à ma discrétion, et je préfère garder mes idées pour ce qui m’attend là-bas, sur l’autre berge…Les cris entendus précédemment restent gravés dans ma mémoire. Et si ma baguette peut me permettre dans l’eau de repousser une créature, je ne suis pas sûr que je puisse parvenir à repousser une compagnie entière de troll. Mes muscles brûlants m’arrache une grimace sous-marine de douleur et je dois faire un énorme effort sur moi-même pour repousser l’eau derrière moi afin d’avancer le plus vite possible. Je ne sais pas si mes capacités de discrétion m’ont aussi bien préservé des regards perçants des tributs que de ceux des créatures marines, mais mon retour se passe également sans embûche, branche silencieuse fendant avec grâce l’eau lisse du loch. Je parviens à m’échouer sur la plage sablonneuse à l’orée de forêt non sans un soupire épuisé. Cela fait à peine une trentaine de minutes que je suis ici et mon corps est déjà plus fourbu qu’après une nuit entière à chasser. Les membres congelés et l’esprit ralenti je me glisse hors de l’eau non sans mal, grelottant pour de bon, les vêtements détrempés et la peau légèrement bleutée. Rapidement sans même un regard en arrière, je tente, tant bien que mal, de courir pour me mettre à l’abri sous l’ombre des arbres de la forêt, toujours invisible aux yeux des autres.  


L'action n°1

Type d'action : Endurance Tybalt est le premier a être entré dans l'eau, arrive-t-il à arriver en premier ou non sur l'îlot ?
Compétences utilisées : Physique 65
Résultat : 53 Réussite, il est le premier à atteindre l'îlot sans rencontrer la moindre résistance.


L'action n°2

Type d'action : Discrétion Qu'il soit le premier ou non, arrive-t-il à prendre sa baguette sans se faire voir des autres tributs.
Compétences utilisées : Physique 65 + Vie en nature +15
Résultat : 3 Réussite critique. Même les autres sorciers qui arrivent petit à petit sur l'îlot ne remarque pas son passage ni sa baguette magique manquante


L'action n°3

Type d'action : Endurance Parvient-il ou non à repartir dans l'eau ensuite en direction de la berge opposée ?
Compétences utilisées : Physique 65
Résultat : 63 : très petite réussite, il parvient à retourner avec peine dans l'eau glaciale et fait route dans le sens inverse. A cause du froid il perd un point de vie.
Dé de point de vie : - 1


_________________


Dernière édition par Oscar C. Diggory le Mar 10 Nov - 20:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Mar 10 Nov - 20:37
Le membre 'Oscar C. Diggory' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 5, 3

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 10, 3

--------------------------------

#3 'Blood Games' : 6, 3

--------------------------------

#4 'Blood Games' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org
Look through the dragon's eyes
avatar


Alexis I. MacFusty
∞ Parchemins : 160

Re: Les Blood Games   
Mar 10 Nov - 21:16
Zoe

Eddlestone

Âge 18 ans Statut du sang : Sang-mêlée District 5   Métier : Mineur dans une mine de diamantQualités : Persévérante - Drôle - Attentionnée Défauts : Capricieuse - Timide - Limitée physiquement à cause d'une maladie Tendance : Pro-ordre
Physique : 45
Mental : 55
Magie : 70
Points de vie : 10

Compétences particulières :
Entrainement intensif :5 (bonus valable pour tous les lancés de dés)
Sortilèges poussés : 15 (bonus dans les sorts d'attaque)
Social : 5 (bonus dans les actions d'entre-aide + 5 en présence d'autres pro-ordre.)


Cela ne sert à rien de persévérer dans ce sens, tu ne risques qu’une chose : te tuer avant l’heure. Pourtant, tu es résignée à cette finalité, déterminée, même, à l’affronter, le regard haut et fier. Mais au fond de ton être, une petite vie s’immisce, se refusant à te voir abandonner si facilement. D’un geste lent tu essuies la larme qui roule le long de ta joue. Ton corps est assez trempé pour que tu viennes rajouter des gouttes salées sur sa peau qui commence déjà à prendre des couleurs violettes. Tes iris parviennent facilement à discerner des silhouettes grises qui se meuvent dans la brume que vous entoure, il est trop tard désormais, quand bien même tu te mettrais à nager maintenant, tu n’arriverais jamais avant les autres et tu crains qu’un tribut malhonnête ne s’amuse à écumer l’eau du loch de ses concurrents désarmés. La peur commence à te ronger les entrailles. A cet instant précis, un cri perçant déchire la nappe de brume et ton visage figé se tourne dans cette direction. Tu aperçois alors nettement une jeune femme aux prises avec un kappa, démons des eaux japonais, et tu réalises que le calme trop plat de la surface du lac ne cache rien de bon pour toi. Un frisson de terreur parcourt ton échine alors que tu t’imagines sentir des doigts agripper ta cheville. Un courant d’énergie naît de la naissance de ton pied jusqu’à ton cerveau et ta jambe se soulève presque mécaniquement alors que tu secoues ta cheville pour faire partir ces doigts fantômes qui s’enroulent autour de ton épiderme.

Il n’en faut pas plus pour te faire réagir et réactiver un peu de vie et de force dans ton corps essoufflé. Portant ta main droite sur ta poitrine tu fermes les yeux dans une grimace de douleur avant de faire marche arrière pour regagner la rive, les vêtements trempés jusqu’à la ceinture. Tes pieds sortent à peine de l’eau que tu t’écroules, la respiration sifflante. Le froid mortel quitte peu à peu ton corps et la pression contre ta cage thoracique ce fait moins oppressante si bien que tu parviens à te concentrer un peu plus sur ta respiration. Lentement, expiration après expiration, tu parviens à calmer le rythme de ton souffle. Même si un sifflement étrange émane encore de ton être, tu parviens à maitriser tes poumons, comme tu as si bien appris à le faire depuis ta plus tendre enfance. Tes joues reprennent légèrement un peu de couleur alors que tu parviens à t’assoir sur tes genoux. Lentement tu tournes la tête vers le loch brumeux qui renferme ton alliée la plus précieuse. Ton imagination fertile associe cette brume à des mains terribles qui enferment pour toujours ce bout de bois qui t’a pourtant choisie lorsque, enfant, tu entrais pour la première fois dans la boutique Ollivanders. Tu voudrais détourner le regard, mais tu n’y parviens pas, l’esprit focalisé sur le sentiment d’abandon que tu ressens en la laissant derrière toi aussi facilement. Pourtant il n’y a rien de facile dans cette épreuve pour toi. Tu le sais mieux que quiconque. Instinctivement tu finis par lever les yeux vers le ciel de l’arène. Tu sais que des milliers de regards sont braqués sur toi au moyen de sortilèges puissants. Tes iris s’enflamment soudainement en signe de défi et tu te relèves, fière et plus déterminée que jamais. Tu aperçois alors les premiers sorciers qui regagnent à présent la rive, probablement baguette en main. Tu hoches la tête d’un air entendu avant de prendre le chemin des arbres. Si tu ne peux pas récupérer ton bien tout de suite, il te faut au moins attendre que les autres tributs désormais armés, délaisse l’îlot, pour pouvoir t’en approcher à nouveau.

Résolue tu trouves un arbre parfait pour toi, il devrait te permettre de garder un œil sur le loch tout en observant les directions que prendront les tributs qui reviennent triomphants. Sans plus attendre tu t’exécutes, un pied après l’autre, les bras tendus, tu escalades les branches basses du chêne massif en espérant qu’aucun animal n’y a déjà trouvé refuge. Tu montes, faisant fi du mieux que possible de ta respiration encore sifflante. Si tu parviens en effet à monter de plus en plus haut dans l’arbre malgré la maladie que te scie les poumons, tu n’échappes pas aux oreilles aiguisée du proxy qui protège l’arbre de ses intrus. Le bruit sifflant de ra respiration a attiré ses yeux perçants sur ton visage, et avant même de l’avoir vu, tu sens ses doigts semblables à des brindilles s’enrouler autour de ton cou. Tu ne parviens même pas à laisser échapper un cri, pressée aussi bien par ta respiration défectueuse que pars la pression qui s’exerce désormais contre ta gorge. Tes doigts cherchent frénétiquement à dénouer les doigts cruels qui meurtrissent ta peau et déjà de nouvelles larmes roulent dans le coin de tes yeux, des larmes de douleur et d’exaspération. Tu luttes, de plus en plus fort, cherchant désespérément à faire venir la moindre bulle d’oxygène dans ton larynx, jusqu’à te redresser dans un geste flou, ton pied glisse, déséquilibrer par le poids de ton propre corps, tu sens la force au combien plus forte encore de la gravité qui t’attache à elle et avant même d’avoir pu esquisser un mouvement pour te rattraper tu sens le vent de la chute s’engouffrer dans tes vêtements encore mouillés. Au contact du col contre ton dos tu émets un léger cri étouffé mêlé d’un gémissement de douleur alors qu’un sinistre craquement résonne dans tes oreilles. Au même instant la pression contre ta gorge s’estompe et tu devines que la créature, prisonnière de sa propre emprise, a chuté avec toi, se brisant dans ton dos, protégeant ta propre colonne vertébrale.


L'action n°1

Type d'action : Physique Zoe arrive-t-elle a retourner sur la berge ?
Compétences utilisées : Physique 45 + Entrainement intensif 5
Résultat : 35 Bonne réussite : elle parvient à sortir de l'eau sans se faire attaquer. C'est une chance !
Dé de point de vie : 8


L'action n°2

Type d'action : Défense Si elle se fait attaquer dans le lac, parvient-elle à se défendre ? Elle ne se fait pas attaquer - Dé non valide.
Compétences utilisées : Physique 45 + Entrainement intensif 5
Résultat : Résultat


L'action n°3

Type d'action : Endurance Elle décide de retourner à l'orée de forêt, pour se protéger des autres tributs qui reviennent, armés.
Compétences utilisées : Physique 45 + Entrainement intensif 5
Résultat : 98 Echec critique : alors qu'elle monte dans un arbre, elle se fait attaquer par un proxys, elle chute lourdement et perd 8 points de vie  



_________________


Dernière édition par Alexis I. MacFusty le Mar 10 Nov - 22:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Mar 10 Nov - 21:16
Le membre 'Alexis I. MacFusty' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 3, 5

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 9, 8

--------------------------------

#3 'Blood Games' : 9, 8

--------------------------------

#4 'Blood Games' : 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org
Invité
avatar


Invité

Re: Les Blood Games   
Mer 11 Nov - 18:32
Iverna

Davis

Âge 20 ans Statut du sang : Sang-mêlé District 2   Métier : ??????Qualités : Optimiste ∞ Pragmatique ∞ Ingénieuse Défauts : Peureuse ∞ Indécise ∞ Maladroite Tendance : Pro-Mangemort
Physique : 55
Mental : 60
Magie : 50
Points de vie : 20

Compétences particulières :
Ingéniosité : 15 (bonus dans les actions insolites)
Social : 10 (bonus dans les actions d'entre-aide & communes)


Quel cuisant échec ! Je m’en veux, pour la malchance qui s’est abattue sur moi, et j’essaie en même temps de réfléchir à grande vitesse de manière à sauver ce qui me reste d’honneur. Mourir dès les premières minutes : aucune gloire ! C’est pourtant bien la seule chose qui pourrait nous survivre un tant soit peu après avoir perdu aux Blood Games. Le troll me poursuit toujours, même si je cours largement plus vite. La peur donne des ailes il paraît, ce n’est pas faux. Mais au moins je me réchauffe en un rien de temps. Mes poumons commencent à me brûler, c’est une horreur. Je vois bientôt les abords de l’eau se dessiner devant moi, les contours tout de même brouillés par la brume. A ce moment, je crois que je ne réfléchis tout simplement plus.

Je m’élance dans l’eau froide, mes os se glacent à l’instant, et pourtant je me jette dedans à corps perdu. L’écart entre ma température corporelle et celle du loch est plutôt grande après mon beau sprint, ce n’en est que plus terrible. Je sens mes membres trembler, et mes dents claquer, mais je n’ai pas une seule seconde pour y penser finalement. Et heureusement, sinon je serais ressortie de l’eau dans la seconde. L’autre immonde m’aura avec un peu de chance perdue entre deux nappes de brumes, et au pire j’aurais le temps d’arriver à ma baguette. Les autres doivent déjà tous être à l’ilot, voir même en être repartis pour certains. Je serre les dents et nage ; je ne pense plus qu’à ça. Tous mes sens sont en éveil, le moindre mouvement me ferait encore accélérer. Je n'ai rien pour me défendre, à part ma vitesse, alors je miserais là-dessus sans hésiter !

Mais aucun attaquant sous-marin ne m'approche assez pour m'attaquer, et c'est sans problème que je parviens à l'ilot. Je guette les autres sorciers seulement pour notifier leur place. Tous, ou presque, sont plus occupés à repartir ou à arriver qu'à attaquer les autres tributs. Je me précipite sur ma baguette ; intérieurement, je me sens enfin complète, totalement prête à présent à affronter n'importe qui ou n'importe quoi. Je ne perds pas de temps à tergiverser et je repars à l'assaut de l'eau. Il ferait presque plus chaud dans cette dernière qu'à l'air libre, mais c'est un détail... Je commence à fatiguer, après le sprint, la nage, la pression, le stress. Je maintiens pourtant un rythme soutenu, au grand damn de mes muscles.

La terre d'en face se rapproche, sûrement, et je peux enfin sortir de l'eau. Je veille à ne pas me faire trop remarquer, mais c'est plus fort que moi. Une fois débarrassée de la contrainte d'une marche aquatique, je me remets à courir comme une dératée pour m'éloigner le plus possible de cette concentration de sorciers qui n'ont pas plus envie de saluer la mort que moi. Je finis par ralentir au bout de quelques minutes, et me mets en quête d'un abri où je pourrais allumer un petit feu, en profitant de la brume qui devrait dissimuler assez la fumée. Mes vêtements sont trempés et me collent à la peau d'une manière des plus dérangeantes. Je frissonne et doit me retenir de claquer des dents. Avec chance, ma recherche touche à sa fin lorsque j'aperçois quelques gros rochers, dont un plat, un peu relevé, qui forme une sorte de petite cavité, un petit renfoncement humide. Je m'y glisse et allume aussitôt un tout petit feu, juste de quoi me réchauffer un peu. Ce n'est qu'alors que je commence à réfléchir à ma survie, à mettre en place quelques plans...


L'action n°1

Type d'action : Perception Iverna a plongé dans l’eau et se dirige le plus vite possible vers l’ilot, elle se doute que n'importe quoi peut lui tomber dessus alors elle est aux aguets. Mais évitera-t-elle tout danger ?
Compétences utilisées : mental 60
Résultat : 35 C'est une réussite, elle parvient à atteindre l'ilot sans encombre !


L'action n°2

Type d'action : Défense (Si échec première action) Elle se fait attaquer par des strangulots et se défend jusqu’à atteindre l’ilot.
Compétences utilisées : physique 55
Résultat : 91 Inutile car première action réussie.


L'action n°3

Type d'action : Nage Elle a récupéré sa baguette, et maintenant elle doit retourner sur l’autre berge. Elle y va de nouveau à la nage, mais cette fois-ci c’est l’épuisement qui la guette...
Compétences utilisées : physique 55
Résultat : 3 Réussite critique ; elle rejoint la rive sans problème et trouve même un abri.


Dernière édition par Taliesin D. Prewett le Mer 11 Nov - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Mer 11 Nov - 18:32
Le membre 'Taliesin D. Prewett' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 3, 5

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 9, 1

--------------------------------

#3 'Blood Games' : 9

--------------------------------

#4 'Blood Games' : 10, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org
Invité
avatar


Invité

Re: Les Blood Games   
Jeu 12 Nov - 13:59
Mara Erzsébet

Racz

Âge 23 ans Statut du sang : Sang pur District 1   Métier : Membre de la brigade d'élite de la police magique Qualités : Volontaire ∞ Courageuse ∞ Rusée Défauts : Impulsive ∞ Égoïste ∞ Cruelle Tendance : Pro-Mangemort
Physique : 40
Mental : 60
Magie : 55
Points de vie : 18

Compétences particulières :
Précision : 15 (bonus dans les actions offensive)
Social : - 10 (malus dans les actions communes avec un autre tribut)


Le froid était son pire ennemi, à cet instant. Un léger gel commençait d'ailleurs à se former sur ses paupières quand elle se décida à les rouvrir. Juste à temps, autant pour ne pas finir par avoir les yeux collés par le givre que pour apercevoir une tribut arriver et saisir sa baguette. Iverna, si ses souvenirs étaient corrects. Une tribut du district 2. Une sang-mêlé. Ses lèvres se déformèrent en une grimace méprisante, craquelant ainsi la pellicule gelée qui naissait sur les muqueuses pulpeuses. Elle prend une grande inspiration et se relève d'un coup, avant de ne plus avoir le courage, avant d'être retenue par l'apathie et le découragement. Elle secoue la tête, ses cheveux humides fouettant ses joues pâles, et plie et déplie les doigts, faisant circuler le sang. Elle fait de même pour ses genoux, décoinçant ses articulations, grimaçant quand la plaie de sa cuisse se rouvre et que le sang chaud coule sur la texture fluide de son pantalon.

A grands pas vifs, chassant le froid qui la gelait jusqu'aux os, Mara s'approche des souches. Elle tourne autour un instant, avant de repérer sa baguette. Mais c'est trop facile. Il y a forcément un piège quelque part. Elle l'observe sous toutes les coutures sans rien déceler. Et puis, d'autres tributs ont pris leurs baguettes avant elle. Et ils n'ont rien eu. Si piège il y avait, c'était sûrement aléatoire. Elle décida donc de tenter le tout pour le tout, et sa main jaillit, aussi vive qu'un serpent. Ses doigts se crochètent autour du manche familier de son artefact avant qu'elle ne s'écarte vivement. Son regard suspicieux observe encore un instant la souche, avant de se détourner.

A peine a-t-elle fait quelques pas qu'elle se ravise, et revient près des souches. Ces jeux, c'est une compétition, une lutte à mort. Le meilleur moyen pour vaincre ses adversaires facilement serait de les priver de leur baguette. Mais la question du piège aléatoire flotta dans son esprit alors qu'elle étudiait sérieusement la possibilité de faire sa vicieuse. Et son instinct de survie lui déconseilla de prendre cette initiative. Elle avait déjà eu beaucoup de chance de ne pas se trouver face à un piège en prenant la sienne. Elle n'allait pas tenter le diable deux fois.

Reprenant son chemin vers la rive, elle réfléchit alors au meilleur moyen de regagner l'autre côté. Hors de question de s'immerger à nouveau. En observant le ciel, vierge de toute vie, elle eut une idée. Tenant fermement sa baguette, la hongroise se concentra profondément et elle se jeta un sort de métamorphose partielle, sans lâcher la précieuse extension de son bras. Une douce chaleur se répandit dans son corps alors que ses muscles s'étiraient, que la structure de ses os changeait et que son apparence semblait onduler légèrement avant de se fixer à nouveau. Quand elle ouvrit les yeux, qu'elle ne se rappelait pas avoir fermé, elle croisa le reflet d'une femme-oiseau en observant la surface peu ridée du loch. Un sourire incurva ses lippes tandis qu'elle se détaillait. Son dos était recouvert de plumes sombres, et ce jusqu'à sa nuque. Ses os avaient dû atteindre la même structure que celle des oiseaux, étant donné qu'elle fléchissait à chaque brise qui la frappait. Ses bras s'étaient allongés et formaient une paire d'aile à la mesure de son corps encore humain. Seules ses mains restaient visible, à chaque terminaison osseuse. Quant à ses jambes, c'était à présent des pattes, avec des serres redoutables qui lui servaient à s'ancrer dans le sol et à résister aux courants des vents qui se heurtaient à elle. Et ses prunelles n'étaient plus humaines. D'ailleurs, son nez n'était-il pas légèrement plus busqué, comme un bec d'aigle ?

Satisfaite, elle étendit largement ses ailes, serrant toujours sa baguette dans sa main, et inspira profondément. Peu à peu, elle relâcha son emprise sur la berge, et laissa l'air la soulever. Elle battit des ailes, instinctivement, et s'éleva plus haut, maladroitement. Quand elle jugea qu'elle était suffisamment haut, elle entreprit de survoler le loch. En quelques battements d'ailes, la sorcière fendit les airs pour franchir l'étendue d'eau glacée. Elle piqua ensuite vers la forêt, ramenant ses ailes le long de son corps, et ralentit avant de toucher le sol. L'atterrissage fut maladroit. Elle roula dans la terre meuble un moment, avant de s'arrêter en cognant contre une racine aussi grosse que ses deux cuisses réunies. Haletante, elle se releva péniblement et garda les ailes le long du corps. Elle annulerait cette métamorphose quand elle aurait trouver un abris sûr.

Se dépêchant de s'enfoncer dans la forêt, Mara marcha quelques longues minutes avant que son regard d'aigle ne trouve une ouverture. Une grotte enterrée. Vérifiant aux alentours que personne ne se trouvait dans les parages, elle s'y précipita. Et quand bien même aurait-elle eu des témoins, elle ne comptait pas se laisser doubler et garderait farouchement son abris. Elle n'était pas Sainte Magdalene, la patronne de la charité sorcière.

Utilisant ses sens de rapaces, la brune parcourut la grotte qui, au final, n'était pas si grande que cela. Elle ne trouva que quelques rats. Réprimant son instinct animal de fondre dessus pour les manger, elle revint à proximité de l'entrée et posa son dos contre la paroi de pierre. Observant sa baguette, serrée entre ses doigts pâles, et réfléchit intensément. Elle allait peut-être garder cette apparence un peu plus longtemps, tout compte fait. Sa vision était améliorée, et les plumes fournissaient un rempart contre le froid.

Satisfaite de sa conclusion, elle tenta de glisser la baguette dans son décolleté. Peine perdue, les ailes n'étaient pas aussi mobiles que des bras. Elle la garda donc en main, et resta dans les environs de sa grotte pour ramasser quelques brassées de branchages. Elle ferait un feu, tout à l'heure, pour se réchauffer. Après avoir protéger son antre, bien sûr.





L'action 1

Type d'action : Volonté Mara voit les autres tributs arriver peu à peu sur l'île. Elle voudrait bouger immédiatement, mais elle a froid, et ses blessures la lancent. Si elle ne se lève pas tout de suite, s'il y a des conséquences, le dé des unités comptera comme autant de points de vie perdus.
Compétences utilisées : Mental 60
Résultat : 38 Bonne réussite. Mara se lève peu après avoir vu Iverna arriver et repartir.


L'action 2

Type d'action : Vitesse Mara a finalement réussi à se lever. Se dirigeant vers les souches, elle trouve sa baguette. La prendre-t-elle assez vite pour éviter qu'un piège ne se déclenche, s'il y en a ? Si conséquences, le dé des unités comptera pour le nombre de points de vie perdus.
Compétences utilisées : Physique 40
Résultat : 35 Réussite sans plus. Mara attrape sa baguette et s'écarte rapidement, suspicieuse, avant de retourner sur la rive.


L'action 3

Type d'action : Ingéniosité Une nouvelle fois, il faut traverser le loch. Elle ne retente pas l'expérience de la monture, mais elle se dit qu'elle peut tenter la métamorphose partielles pour voler au-dessus du Loch et arriver de l'autre côté.
Compétences utilisées : Magie 55
Résultat : 27 Réussite sans plus. Mara réussit à se métamorphoser partiellement en aigle pour traverser.


L'action 4

Type d'action : Survie Arrivée de l'autre côté, bon gré mal gré, Mara doit se trouver un abri pour la nuit. Elle s'enfonce alors dans la forêt en quête d'une grotte.
Compétences utilisées : Mental 60
Résultat : 57 Réussite sans plus. Mara aperçoit une grotte et s'y faufile. Elle mettra en place des protections après.


L'action 4 bis

Type d'action : Survie Si elle n'en trouve pas, elle va s'installer dans cet arbre gigantesque au tronc massif qu'elle a aperçu durant son trajet. Mais cet arbre est-il inoccupé ? Et si elle trouve la grotte, sera-t-elle inoccupée ?
Compétences utilisées : Physique 40
Résultat : 39 Réussite sans plus. Mara parcourt la grotte et s'aperçoit qu'elle est vide, si ce n'est quelques rats. Tant mieux.


Dernière édition par Desdemona I. Beauregard le Lun 7 Déc - 21:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Les Blood Games   
Jeu 12 Nov - 13:59
Le membre 'Desdemona I. Beauregard' a effectué l'action suivante : May the odds be on your favor

#1 'Blood Games' : 3, 8

--------------------------------

#2 'Blood Games' : 3, 5

--------------------------------

#3 'Blood Games' : 2, 7

--------------------------------

#4 'Blood Games' : 5, 9

--------------------------------

#5 'Blood Games' : 3, 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org



Contenu sponsorisé

Re: Les Blood Games   
Revenir en haut Aller en bas
 

Les Blood Games

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Golden Demon: Games Day
» Maelstrom Games
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» Tournoi CE le 21 Novembre 2009 à Rôle Games Marseille
» armée blood axe en construction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blood Games :: Le Royaume Uni :: L'Arène des Blood Games-