Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »


avatar


Basile C. Prewett
∞ Parchemins : 47

Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 23 Nov - 13:11
Basile Charlie

Prewett

Prénoms : Entre Basile et Charlie, on peut se demander si le médicomage qui suivait sa mère ne lui avait pas annoncé qu’elle donnerait naissance à un fils. Pourtant ce sont bien les prénoms qu’elle porte et cela ne lui a jamais posé problème, bien au contraire Nom de famille : C’est une des nombreuses Prewett vivant dans ce monde Statut du sang : C’est une sang pur. Malgré tout, elle n’accorde aucune importance à ce statut. Elle serait née moldu ou sang mêlé cela aurait pareil Origine géographique : Anglaise pur souche, Basile a grandi dans le sud de l’Angleterre non loin des frontières bordant le Pays de Galle où elle rendait souvent visite à sa famille. Âge et date de naissance : Né le 21 Janvier 1958 au cours d’un rude hiver, Basile à aujourd’hui 23 ans. Orientation sexuelle : A sa connaissance hétérosexuelle, elle n’a jusqu’à présent été attiré que par des hommes Particularité : Si on exclut son talent pour le Quidditch, Basile ne présente aucune particularité magique particulière Métier : Chausseuse, la dynamique Basile s'est rapidement tournée vers cette activité qui lui permet d'assouvir son besoin de calme et de quiétude. Mais cela lui permet aussi de récolter certaines herbes et ingrédients pour potions... C'est ainsi, que dans la clandestinité, elle est prépare des potions et fourni des herbes à la population du district cinq. Miroir de Rised : Dans le miroir elle se voit heureuse, souriante, insouciante. Elle ne voit que des visages irradiants de bonheur. Elle voit sa famille réunie au complet, son frère à ses cotés, ses amis l'entourant. Elle voit la douceur d'une vie simple et paisible, la joie d'être réuni, l'amour de ses proches, la quiétude d'une journée ensoleillée. Elle voit la beauté d'un avenir aujourd'hui disparut. Epouvantard : Depuis la Grande révolte, bien sur Basile a peur de voir son nom être tiré lors des Blood Games mais pourtant lorsqu'elle se retrouve face à l'épouvantard, ce n'est pas ce qu'elle voit. Face à cette créature, elle se voit elle. Mais une version d'elle, faible, lâche, assombrie, déprimée. Elle se voit elle, renonçant à tout espoir, et c'est bien ce qui la terrifie le plus. Patronus : Lorsque son patronus prend forme, c’est un majestueux Lynx qui apparaît. Semblable à Basile l’animal est mystérieux, difficile à apprivoiser, voir sauvage. Composition de la baguette : Composée de bois de sorbier, elle mesure 24,7 centimètre. Souple et maniable, son cœur est fait de crin de licorne, ce qui reflète bien le caractère loyal et fidèle de Basile. Tendance : Neutre au départ, Basile tend toutefois à se rapprocher des idées de l’Ordre depuis que la Grande Révolte a eu lieu. Toutefois, elle reste discrète sur le sujet. Maître de ses choix, elle ne veut pas se faire influencer par les autres c’est pourquoi elle entretien le mystère sur sa prise de postition Animal de compagnie : Elle possède une chouette hulotte, Cracotte ainsi qu’un chaton qu’elle a recueilli dans le district cinq, Nala. Featuring : Emilia Clarke Crédits : Anarya


You are unique

Caractère Discrète, calme, posée. A première vue, c’est probablement ce que dégage Basile. Derrière son visage pâle et angélique, que pourrait-om bien imaginer d’autres ? Elle parle peu, ou en tout cas, seulement lorsqu’elle a quelque chose à dire. La parole futile et légère, elle ne sait pas faire, ou alors elle ne sait plus. Si elle peut passer pour une personne froide et distance, c’est qu’elle a simplement du mal à se dévoiler. Basile s’est construite une véritable carapace au fil du temps que seul quelques personnes ont réussi à briser. Sa confiance, elle met beaucoup de temps à la donner, mais si elle fait, elle l’accordera à jamais. Loyale et fidèle dans tous les aspects de sa vie, la serdaigle n’abandonne jamais les siens.

Mais Basile, ce n’est pas que cela. Derrière son apparente douceur, elle cache en réalité un tempérament de feu. Têtue, c’est une femme intransigeante. Dans son monde, c’est noir ou blanc mais rarement gris. La nuance elle ne connaît pas. Non elle, elle est entière, avec des avis tranchés sur tout et n’importe quoi.
Elle a perdu nombres de ses proches au cours des dernières années, ce qui l’a beaucoup renfermé sur elle-même. Elle en est d’ailleurs consciente mais n’arrive pas pour autant à s’ouvrir davantage. Sans pour autant être solitaire, elle ne fait aucun effort pour créer le contact avec les autres, à moins d’y être obligé. A quoi bon se lier de sentiments avec un autre être humain, si c’est pour à nouveau devoir le perdre et subir la douleur liée à cette perte ?

Si elle est encore vivante, aujourd’hui, elle ne doit son salut qu’à sa rage de vivre. Car Basile c’est un battante, une de celles qui ne s’effondre pas devant le moindre obstacle. Elle se plaît à croire que c’est le Quidditch qui l’a forgé ainsi. Le sport préféré des sorciers l’a construite alors qu’elle n’était encore qu’une adolescente. Il l’a rendu combattive, peut être même hargneuse, ce qui expliquerait pourquoi elle ne lâche jamais rien.
Elle aime  d’ailleurs beaucoup ce sport et continues autant que possible à s’exercer au poste de poursuiveuse. C’est d’ailleurs lors de ses rares moments qu’on la retrouve tel qu’on l’a connu avant la Grande Révolte : souriante, voir insouciante

Mystérieuse, Basile c’est une fille qui cache bien son jeu. Car il faut creuser par la voir telle qu’elle est véritablement. Car non ce n’est pas qu’une fille dure et forte, non ce n’est pas qu’un être détruit par les épreuves de la vie, non ce n’est pas qu’une fille franche et entière. Basile c’est avant tout une âme emplit d’une grande bonté. Toujours prête à aider les autres, elle donne son maximum pour soulager leurs peines, sans doute pour oublier la sienne. Réfléchie et calme, elle sait garder son sang froid en toute circonstance, ce qui l’a sauvé de bien des situations.
Basil c’est aussi une boute entrain. Une personne qui reste rarement en place. C’est une fille dynamique et active. Dès que son réveil magique la réveille le matin, elle se met au travail, et ne s’arrête que lorsqu’elle est au bord de l’épuisement. Elle est comme ça, elle donne tout, tout le temps. Parce que même si la vie est dure au quotidien, au moins elle est encore de ce monde. Et pour rien au monde, elle ne gâcherait cette chance inouïe.
 


This is a new world

Le commencement des districts A vrai dire, lorsque les districts ont été créés, Basile n’a pas protesté. Même si cette idée  de séparer les sorciers selon le statut de leur sang ne lui plaisait pas vraiment, elle a obéit aux ordres du Capitole. Elle voulait avant tout s’assurer que les siens seraient en sécurité, et par chance ou par hasard, le sang pur des Prewett leur permettait de leur assurer une vie correcte. Alors pour une fois dans sa vie, elle a décidé de taire ses pensées et a suivi le mouvement. Mais cela n’a pas duré longtemps. Lorsque la Grande Révolution est arrivé, tout a changé de nouveau. La prise de position de Basile et celle de sa famille n’est pas passé inaperçu, loin de là. Les Prewett, malgré leur sang pur, ce sont alors vu envoyé dans le district cinq, celui des traîtres. Mais finalement ce n’était pas si grave que cela. Certes leur mode de vie a changé mais au moins les Prewett sont toujours ensemble, plus soudés que jamais. Ce n’est qu’une épreuve de plus à endurer, non pas une de celles qui vous met à genoux, mais une de celle qui vous fait relever la tête.  


Behind the mask

Pseudo Papple Ton âge 23 ans Comment as-tu connu The Blood Games ?Facebook ou bazzart je sais plus As-tu un double compte ? Pas encore Ton personnage est : Un scénario ? Une remarque ? Ici c’est bien, c’est beau (c’est bio ? Ok je sors), bref j'adore  


_________________

   
If I look back I am lost
“We are only human, and the gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.”
   


Dernière édition par Basile C. Prewett le Lun 23 Nov - 15:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Basile C. Prewett
∞ Parchemins : 47

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 23 Nov - 13:12

L'Histoire

 
sans fin

 
 
And may the odds be ever on your favor



 
Histoire
« Baaaaaaaaasile ! ». Une voix d’enfant résonna dans la demeure des Prewett. Un petit garçon aux cheveux châtains courait après une fille âgée de trois ou quatre ans de plus. Celle-ci rit aux éclats, avant de dévaler l’escalier qui conduit au rez de chaussé. « Basile attends, c’est pas marrant ! ». S’arrêtant au beau milieu du salon, la brunette fixa le haut des escaliers avec appréhension. Aujourd’hui son frère fêtait ses cinq ans, et elle avait fait de son mieux prendre qu’il apprécie cette journée. Sur la table du salon, un gâteau représentant le blason de l’école de sorcellerie Poudlard, juste à coté un paquet cadeau était placé bien en évidence. Dès que le petit garçon arriva au pied de l’escalier, une explosion retentit, déversant une pluie de confettis et libérant une vingtaine de ballons colorés. Le garçon laissa échapper un cri de surprise avant de se mettre à applaudir. Courant vers sa sœur ainée, il la serra dans ses bras avant de se diriger vers le reste de la famille. La surprise était des plus réussies, comme toujours il était tombé dans le panneau. Les éclats de rire résonnèrent entre les murs, rebondissant autour d’eux, emplissant leur quotidien d’une vague de joie.

ϟ


« Cher Mrs Prewett…. » c’est ainsi que commençait la lettre d’admission qu’elle avait reçu deux semaines plus tôt. Une lettre qu’elle avait tellement lu et relut depuis, qu’elle la connaissait par cœur. Ses mots étaient gravés dans sa mémoire, tendit que l’excitation ne la quittait pas. Elle avait attendue cette lettre des mois, des années en fait. Née dans une famille de sorcier, la jeune fille connaissait déjà les bases de la magie, mais avoir l’opportunité de pouvoir l’étudier, l’apprendre, la comprendre c’était totalement différent. Lâchant la lettre, elle se dirigea vers sa bibliothèque où elle tira son exemplaire de « L’histoire de Pourdlard ». Elle l’avait lu des dizaines de fois, mais à la veille de son entrée dans cette célèbre école, elle ne pouvait pas trouver un meilleur moyen de rassurer. S’installant sur son lit, elle ouvrit délicatement le livre avant de s’y plonger une nouvelle fois. Quelques heures plus tard, elle s’était endormie d’un sommeil agité.

ϟ


Une barque éclairée par des lanternes avançait silencieusement sur l’eau. Elle avait beau savoir que son arrivée se passerait ainsi, Basile ne s’était pas préparé à un spectacle aussi époustouflant. Le château de Pourdlard dégageait une aura de puissance, de sécurité, de chaleur. Plus, elle se rapprochait du château, plus Basile sentait son estomac se nouer. La cérémonie de la Répartition approchait, et la jeune élève se demandait bien dans quelle maison elle allait être placée.
Assise sur un tabouret en bois, Basile agitait ses pieds qui touchaient à peine le sol. Pinçant sa lèvre inférieure, elle attendant impatiemment le verdict du Choixpeau… « SERDAIGLE ! ». Un tonnerre d’applaudissement s’éleva de la table des bleus et bronzes pour accueillir leur nouvelle recrue. Serdaigle, la maison des érudits, celle de ceux avides d’apprendre. Basile se dirigea vers la table des bleus et bronzes rejoignant ses nouveaux camarades de classe, prête à entamer ses études à Poudlard.

ϟ


L’air fouettait son visage, alors que son sourire se dessinait toujours plus largement. Ses mains touchaient le bois délicat et poli de son balai, tandis qu’elle continuait de s’élever dans les airs. Sa longue robe de Quidditch bleue trainait derrière elle, tandis que dans les tribunes, les supporters des équipes exprimaient leur envie de voir un match digne de ce nom. Depuis qu’elle était en quatrième année, Basile avait été l’équipe des Serdaigles en tant que poursuiveuse. Elle aimait ce poste plus que tout, c’était son échappatoire, sa bulle. Et pour sa dernière année d’étude, elle était bien décidée à tout donner pour rapporter la victoire à sa maison. L’arbitre lâcha le souaffle, puis les cognards et enfin le vif d’or. Et le match démarra. Vive et réactive, la brunette fonça vers le souaffle, prête à défendre les couleurs de sa maison adorée.

ϟ


Ministère de la magie, Saint Mangouste, Travailler avec les Moldus, Aimer les créatures magiques, Transmettre votre savoir… Autant de brochures pour aider les élèves de Poudlard à savoir vers quels domaines professionnels se diriger. Autant de raisons de se perdre pour Basile qui prenait ce choix très au sérieux. Elle aimait par-dessus tout l’étude des potions, c’est pourquoi elle souhaitait que son travail lui permettre de continuer dans ce domaine. Alors que choisir ? Etre médicomage ? Pourquoi pas… Mais ça ne l’emballait pas plus que cela. Perdue, elle attrapa un morceau de parchemin et une plume, avant de rédiger quelques mots, qu’elle destinait à son frère. Si il y avait bien quelqu’un qui pouvait l’aider à y voir plus clair c’était lui.

ϟ


Dumbledore était mort. De la main de Voldemort lui-même. Comment cela était-il possible ? Pourtant on ne pouvait pas s’y tromper si les alliés du Seigneur des Ténèbres le criaient haut et fort c’est que c’était vrai. Tous étaient conscients que cette perte était le coup de grâce pour la résistance. Et ce n’était que le  début. S’emparant du pouvoir, Voldemort décidait également d’imposer la division du pays tout entier en cinq districts, permettant de diviser et de classer selon le statut de sang. Les yeux de Basile balayaient la Gazette du sorcier pendant qu’elle tentait péniblement d’assimiler ces dernières nouvelles. Tremblante, elle serait le morceau de papier dans sa main se rendant à peine compte qu’elle le froissait. Qu’allait-il advenir d’eux ? Le sang pur des Prewett leur permettrait de survivre oui mais à quel prix ? Sa vue se brouilla, tandis que le flot de pensée qui venait dans son esprit augmentait de seconde en seconde. La porte claque faisant sursauter la demoiselle qui se redressa d’un bond. Des bras vinrent l’enlacer, la soutenir. Attrapant le tissu qui se trouvait à sa portée, Basile le serra aussi fort que le jeune homme qui se trouvait entre ses bras. « Ca va aller, ça va aller. Ils nous auront pas. Promis. ». Passant sa main dans les cheveux châtains de son jeune frère, elle refoula ses larmes et s’arma d’une conviction nouvelle. Non ils n’auraient pas leurs vies, ils n’auraient pas leur bonheur. Peu importe ce qui se passerait, les Prewett continueraient à vivre comme ils l’avaient toujours fait.

ϟ


« Basile dégages de mon chemin ! ». Combien de fois les deux Prewett s’étaient-ils disputés ? Un million probablement, pourtant cette fois c’était différent. Le ton de leur voix étaient différents, leurs mots plus acérés, leur inquiétude plus forte. La tension en était devenue palpable. « Tu peux pas faire ça Matt ! T’as pas le droit ! Si tu les rejoins tu déclares la guerre au Capitole, tu nous mets en danger, tu te mets en danger ! ». Hausser la voix n’était pas dans les habitudes de la Serdaigle, mais taire ses opinions ça jamais. Il était hors de question que Matt risque sa peau, hors de question qu’il rejoigne l’ordre. Elle l’en empêcherait. Elle le protégerait comme elle l’avait toujours. « Tu comprends rien à ce qui se passe ou quoi ? Bordel Basile on peut y mettre un terme, on peut arrêter tout ça et toi tu veux rien faire ? » C’était bien un gryffondor, il n’y avait pas de doute là-dessus. Autant Basile était calme et réfléchie, autant Matt était un impulsif. Mais elle ne pouvait pas lui reprocher de défendre ses idées, c’était elle qui lui avait toujours dis de le faire. Soupirant, la brunette passa la main dans ses cheveux, cherchant à trouver une solution pour ramener son frère à la raison. « Je le sais bien Matt, je comprends tes raisons et j’aurai ton courage peut être que je me lancerai à leurs cotés, mais tu ne te rends pas compte des conséquences ! Si cela échoues, tous les Prewett seront punis pour cet affront ! ». Leurs regards se croisèrent un bref instant, mais la haine que Basile put lire dans les yeux de son frère la déstabilisa totalement. Il la regardait comme si il ne l’avait jamais vu, comme si elle était une étrangère. « Fais ce que tu veux moi je vais les combattre. » S’apprêtant à protester une nouvelle fois, la Serdaigle fut stoppé dans son élan par un sortilège qui vient la propulser à l’autre bout de la pièce, laissant le temps à son cadet de s’échapper…

ϟ


Une semaine s’était écoulée depuis la violente dispute qui avait divisé la fratie Prewett. Rongée par l’inquiétude, Basile n’avait cessé de tenter de reprendre contact avec son frère, sans succès. Elle connaissait sa fougue, son impulsivité… Et elle l’avait toujours aimé comme cela. Alors, elle avait finit par se décider, elle allait le retrouver et elle allait se joindre à lui. Si c’était la seule façon pour le garder à ses cotés et pour veiller sur lui, elle était prête à le faire. La vie sans Matt était trop fade, trop triste, trop vide, elle ne pouvait le supporter.
Quittant son domicile, elle avait dans l’idée de rejoindre l’appartement de Matt en espérant l’y trouver pour lui faire part de sa décision. En se faufilant dans les rues, Basile avait réalisé à quel point l’atmosphère était tendue, presque électrique. Accélérant le pas, elle jetait de rapides coups d’œil autour d’elle, cherchant une explication à la situation, sans pour autant la trouver. La main sur sa baguette magique, elle poursuivit sa marche, toujours sur ses gardes. Alors qu’elle arrivait à l’angle de la rue où vivait Matt, une explosion retentit. Sortant vivement sa baguette magique, la demoiselle fonça vers l’origine du bruit, son cœur tambourinant dans sa poitrine. Si l’ordre était impliqué, et il le serait surement, Matt était en danger. Courant aussi vite, qu’elle le pouvait Basile se retrouva bientôt au milieu de combats. Cherchant du regard son frère, elle fut bien vite contrainte de se concentrer sur les sorts qui la frôlaient. Dégainant sa baguette, elle riposta, envoyant des sortilèges contre les hommes du Capitole, aidant les personnes en difficultés, sauvant parfois sans s’en rendre compte des sorciers en danger. Et finalement, elle le trouva. Engagé dans un combat, il agitait son poignet avec souplesse. Ses traits étaient tirés par la concentration, son visage tendu par l’effort. S’élançant vers lui, elle brava les jets de lumières qui l’entouraient mais avant même qu’elle n’ait pu crier son nom pour attirer l’attention, il fut projeté en l’air. « MATTY !! » Cri vain et inutile, à peine inaudible dans ce combat, cri du cœur, du désespoir. Cri perdu dans les tumultes de la guerre.

ϟ


Un frisson parcourut son corps, alors qu’elle sentait l’épaisseur d’une couverture la protéger du froid. Clignant plusieurs fois des yeux, elle constata que le décor qui l’entourait était étrangement flou. Plaçant sa main sur son front, elle sentit une migraine, et lorsqu’elle tenta de bouger, elle eut tout juste le temps de retenir un cri  de douleur tant son corps tout entier était douloureux. Ouvrant les yeux, elle expira profondément avant de remettre ses idées en place. Elle se souvenait être sortie pour aller chercher Matt… Et puis il y avait eu ce bruit assourdissant, cette foule, et son estomac qui s’était soudain noué. S’en même s’en rendre compte la brunette s’était redressée. Elle se revoyait la scène se dérouler sous ses yeux : le corps de Matt propulser dans les airs, ses cris de détresses, sa course folle pour parvenir jusqu’à lui, son visage ensanglanté, les combats qui l’entouraient, la douleur vive, lancinante, poignante qui s’était emparée d’elle et puis le néant.
Une perle salée roula sur son visage, tandis que Basile serrait la couverture qui la protégeait aussi fort qu’elle le pouvait. Elle l’avait perdu, elle l’avait perdu. A jamais. Matt n’était plus de ce monde. Il était mort. Mort. Et tout ce qui lui restait à présent sa douleur. Sa douleur et sa culpabilité. Elle aurait du être avec elle, elle aurait du être à ses cotés, être présente pour le protéger. « Ca va ? » Quelques mots d’une voix douce et profonde, quelques mots qui la firent sursauter. Vivement, elle chassa les larmes qui coulaient sur son visage. Face à elle se trouvait un jeune homme, le regard fixé sur elle. Basile  l’observa, en restant silencieuse avant de finalement lâcher quelques mots. « Ou est ce qu’on est ? ». Ce décor, cet univers ne lui était pas familier. Elle n’était pas chez elle, et lorsqu’elle aperçut l’extérieur de la maison, elle comprit rapidement qu’elle n’était pas non plus dans son district. Que c’était-il passé ? « District 5. La révolution a été écrasé et les traîtres envoyés ici ». Le 5. Le pire de tous les secteurs, qu’est ce qu’elle allait bien pouvoir devenir ici ? Qu’est ce qu’elle allait devenir sans Matt ? Relevant ses yeux perdus sur le jeune homme, elle réalisa qu'elle le connaissait. Oscar, serdaigle, capitaine de l'équipe de Quidditch. Qu'est ce qu'il faisait là ? Avait-il lui aussi pris part à la bataille ? Elle le regarda s'affairer un instant avant qu'il ne s'approche d'elle, les bras chargés de matériel de soin. Elle ne broncha pas lorsqu'il changea certains de ses pansements, ou lorsqu'il appliqua différents crèmes sur ses blessures. Il œuvra dans le silence le plus total. Ce n'est que lorsqu'il s'apprêta à se lever que Basile attrapa sa main et la glissa entre les siennes. « Merci Oscar... »

ϟ


Les rayons du soleil perçaient délicatement à travers le couvert des arbres. Armée de sa baguette magique, Basile suivait les traces d’une biche. La chasse était un art qu’elle avait appris avec le temps. Elle n’excellait pas dans ce domaine, mais au moins elle arrivait toujours à ramener un peu de viande au district. Lançant un sortilège elle immobilisa la créature, avant de s’en approcher, de la tuer et de la transporter jusqu’au marché. Là bas, elle la laissa entre les mains d’un boucher, bien plus compétent qu’elle pour se charger de récupérer la viande de l’animal. Elle rejoignit ensuite son nouveau logement celui dans lequel elle avait appris à reconstruire sa vie. Toc, toc, toc. Trois coups secs résonnèrent sur la porte de bois. « Basile ! J’ai besoin d’aide ». Hellyn, la mère courage du village. Ouvrant la porte à son amie, elle la laissa entrer, mais elle n’était pas seule. « Qu’est ce qui se passe ? ». Le petit garçon qui l’accompagnait semblait frigorifié. Basile fit alors jaillirent des flammes de sa cheminée avant de placer l’enfant prêt du feu pour le réchauffer. « Il a un rhume, c’est rien. Rien du tout en fait, mais tu sais comme c’est compliqué de trouver de quoi soigner ça ici… J’ai pensé que tu pourrais nous aider… ». Seules quelques personnes étaient au courant de ses activités clandestines, mais Basile profitait de son activité de chasseuse pour récupérer certaines herbes médicinales. Hochant la tête, elle ouvrit un placard, qu’elle vida au plus vite afin d’en détacher le fond et d’ainsi dévoiler son véritable contenu. Parmi les flacons qui s’y trouvaient, elle attrapa le plus petite d’entre eux. Observant le maigre contenu qu’il contenait, elle le glissa précipitamment dans les mains d’Hellyn. « C’est tout ce qu’il me reste de Pimentine, mais ça devrait lui suffire. Fais attention aux effets secondaires, elle a tendance à faire fumer les oreilles et il ne faudrait pas que quelqu’un s’en aperçoive. ». Hellyn approuva d’un signe de tête avant de serrer rapidement Basile dans ses bras et de repartir. Fermant la porte derrière son amie, Basile observa la rue un instant. Elle était à peine animée, les passants se pressaient, osant à peine se regarder. Soupirant, la Serdaigle finit par retourner à l’intérieur, prêt du feu qui ronronnait. S’installant devant, elle plongea son regard dans les flammes. Comme tous les soirs lorsque le calme revenait, lorsque le trépident mouvement de la vie commençait à se taire, Basile se laissait envahir par le souvenir de son frère. Malgré sa peine et sa douleur, elle avait décidé de se relever, de se battre pour lui, de redonner un sens à sa vie pour ne pas que la mort de son jeune frère soit vaine. Oui, Basile était déterminée à ne pas se laisser écraser par sa peine, elle était déterminée à relever la tête, pour que où qu’il soit Matt puisse être fier d’elle.

 


Dernière édition par Basile C. Prewett le Mar 24 Nov - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté de l'aigle en plein vol
avatar


Oscar C. Diggory
∞ Parchemins : 562

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 23 Nov - 14:37
I love you I love you I love you :luv: :luv: :luv: :luv: :sweet: :sweet: :sweet: :hearty: :hearty: :hearty: :hearty: :luv: :luv: :luv: :45: :45: :**: :**: :**: :**: :**:

Bienvenue à toi ! J'aime beaucoup le début de ta fiche, j'ai vraiment hâte de lire l'histoire !
Et si tu as d'autres questions surtout n'hésite pas !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


Invité

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 23 Nov - 15:09
Bienvenuuuuuue !!!
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Sevastian A. Dolohov
∞ Parchemins : 102

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 23 Nov - 15:57
Bienvenue par ici

(Mon compte principal, Alcyone, te déteste déjà :luv:)

Bonne rédaction de fiche !

_________________
Comme Une Ombre
Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison cachée entre les gouttes. Le joueur de pipeau qui fait danser les serpents.Je serai comme une ombre à chacun de tes pas. Comme une maladie qui frappe et qui s'en va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Basile C. Prewett
∞ Parchemins : 47

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 23 Nov - 18:24
Oscar - Cet accueil, merci :**: :hearty:
J'espère que la suite te plaira tout autant !

Lou - J'aime trop ce prénom et Holland est trop cocotte !

Sevastian - C'est donc toi Au plaisir de te détester !

_________________

   
If I look back I am lost
“We are only human, and the gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.”
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


Invité

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 23 Nov - 20:42
Bienvenuuuue !!

Logiquement Basile est la cousine de mon Taliesin, donc double welcome.

Amuse-toi bien parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Aidan Callaghan
∞ Parchemins : 189

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Mar 24 Nov - 16:00
Bienvenue ici Basile :salut: :**:

Bonne inspiration pour la fiche et bonne chance pour le rôle

_________________
Have you found a way to escape
We destroyed something beautiful. We have faith but our truths are not the same, no. Don't give up, don't let the magic leave us. Stop the loneliest force becoming king of the universe. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Basile C. Prewett
∞ Parchemins : 47

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Mar 24 Nov - 16:55
Taliesin - Merci cousin ! :salut:

Aidan - Merci ! :**:

_________________

   
If I look back I am lost
“We are only human, and the gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.”
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La roux tourne...
avatar


Robyn B. Weasley
∞ Parchemins : 108

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Mar 24 Nov - 18:22
Bienvenue chez nouuuuus !
Excellent choix de Scénario !

Bon courage pour la suite ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
She walks in starlight in another world
avatar


Alcyone L. Yaxley
∞ Parchemins : 383

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 30 Nov - 12:54
Basile tu aurais du terminer ta fiche aujourd'hui. Si le 7 décembre nous restons sans nouvelle de ta part, nous devrons supprimer ton compte. N'hésite pas à demander un délai

_________________
LIVE AND LET DIE
When you were young and your heart was an open book, you used to say live and let live. You know you did. But if this ever changin world in which we live in makes you give in and cry say live and let die. Live and let die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Basile C. Prewett
∞ Parchemins : 47

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 30 Nov - 13:32
Ma fiche est terminée, j'ai envoyé un MP à Oscar pour le prévenir :**:

Vu qu'il est en absence je ne me suis pas inquiétée de sa non réponse, j'attends son verdict puisque je ne suis pas la seule en compétition pour le rôle :choup: :hearty:

_________________

   
If I look back I am lost
“We are only human, and the gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.”
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sevastian A. Dolohov
∞ Parchemins : 102

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 30 Nov - 13:34
Le petit cachotier ne m'a rien dit
Oublie mon message alors, je m'en vais le fouetter de ce pas

_________________
Comme Une Ombre
Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison cachée entre les gouttes. Le joueur de pipeau qui fait danser les serpents.Je serai comme une ombre à chacun de tes pas. Comme une maladie qui frappe et qui s'en va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am the master of fright
avatar


The Blood Master
∞ Parchemins : 168

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Lun 30 Nov - 15:52

District 5



∞ Après plusieurs candidates, tu es celle qui a fait craquer Scarou. Bienvenue !


Bravo à toi, tu as passé l'étape de la validation.

Tu vas enfin pouvoir venir t'amuser avec nous. Pour bien démarrer, n'oublie pas d'aller à l'état civil pour tous les recensement et demandes en tout genre (avatars, rang, logement, métier...). C'est dans ce coin que ça se passe.

Ensuite pense à ouvrir ton sujet de relations afin de te créer des liens avec toute la communauté de TBG. Il y a aussi la gestion des rps que tu trouveras par ici. Tu vas pouvoir organiser tes réponses mais aussi demander aux autres de rpotter avec toi dans leurs sujets.

D'autre part, pense à acheter un hibou car tu pourras en échanger avec les membres du forum juste là.

Toute l'équipe de the Blood Games te souhaite encore une fois la bienvenue, et espère que tu te plairas avec nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodgames.forumactif.org



Contenu sponsorisé

Re: Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »   
Revenir en haut Aller en bas
 

Basile ღ « Le chagrin ne vous change pas, il vous révèle. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» Parlez-vous le SMS et le langage du net...
» Reconnaissez-vous ces slogans publicitaires...
» D'où nous arrivez-vous ?
» Savez-vous ce qu'est un homme DVD ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blood Games :: Les Papiers du Ministère :: Quel est ton district ? :: Fiches acceptées-