Let me wear your talent - Alcyone


avatar


Céleste A. Black
∞ Parchemins : 64

Let me wear your talent - Alcyone   
Lun 4 Jan - 0:14

Let me wear your talent
Alcyone & Céleste
Je reprends mes esprits, ma dernière insolence m'a valu une nouvelle leçon de la part de mon père. On pourrait s'imaginer que l'on s'habitue à ce sortilège, si on ne l'a jamais subit. Mais non, jamais. Il s'incruste chaque fois à l'intérieur de vos os, à l'intérieur de votre être. Il vous fait rêver des plus beaux échappatoires, vous fais supplier les fins les plus rapides.
J'ai arrêté de supplier à haute voix, cela fait maintenant trois ans que je m'y acclimate, mais mon regard ne trompe pas. Chaque fois il peut le voir, chaque fois il peut déceler la supplication dans mes yeux. Arrête.

La délivrance, la fin du maléfice et je saute sur l'occasion de m'enfuir. Oh bien entendu jamais je ne ferais cela réellement, il ne s'agit qu'une escapade programmée et approuvée par le patriarche. Mais cette sortie a un air de liberté et de beau temps. Tout d'abord, je vais pouvoir gâter ma curiosité "livresque". J'attrape mon manteau et mon sac et passe la porte du manoir. aussitôt se dernier se fond dans le décors derrière moi. Chez les Black on aime les maisons cachées en plein Londres. l'avantage c'est que nous n'avons pas eu besoin de déménager lors de la création des districts.

En un craquement je me retrouve au chemin de traverse, quelques pas me mènent à ma boutique favorite avec celle de l'apothicaire. L'odeur des parchemins neufs, de l'encre et surtout du cuir des plus belles reliures me détend. L'endroit est étonnamment vide, moi qui avais prévu large pour ne pas louper mon rendez-vous, je vais me retrouver bien en avance. Je flâne alors dans les rayons, feuillette ci et là. Finalement je m'offre deux des derniers ouvrages parus sur les potions et un livre de botanique. Je jette un oeil à l'horloge derrière le comptoir, finalement je serai en avance mais pas autant que je le croyais.

- Je vous les fais parvenir chez vous mademoiselle Black ?
- Oui merci. Bonne après-midi.

Demain un nouveau gala s'ouvre et je me dois d'être magnifique, pour faire honneur à ma famille, pour trouver l'alliance parfaite. Je me plie à cette obligation sans rechigner car j'ai tellement besoin de prouver que je peux être à la hauteur, qu'ils peuvent être fiers. Malgré tout ce qu'ils font.
Il y a bien un avantage à ces apparats répétitifs. Les essayages.


- Alcyone ? Tu es là ?

Je m'avance un peu et referme la porte derrière moi. Le premier étage a l'air désert mais connaissant mon amie, elle doit certainement être dans son atelier à l'étage. Je retire mon manteau en réprimant un gorgnement. La séance de ce matin m'a filé des courbatures plutôt tenaces.

- Je suis un peu en avance, je ne m'attendais pas à mettre si peu de temps chez Fleury & Bott. Tu es là haut ?

Sans doute complètement concentrée sur sa création en cours au point d'en oublier notre rendez-vous. J'envie cette passion qui l'anime, je n'ai encore rien trouvé d'aussi prenant. Oh je joue effectivement habillement du violon, mais le fait de ne pouvoir m'entraîner que lorsque père et mère sont absent complique un peu l'apprentissage depuis le début. Le calme règne lorsque les Black sont au manoir...

Mon manteau sur le bras je monte les escaliers menant au second étage du duplex, afin de retrouver Alcyone dans le bureau transformé en atelier. La porte est entrouverte mais je toque pour éviter de la surprendre, j'aimerais éviter qu'elle finisse avec une épingle dans le doigt.


- Toc toc..


Emi Burton

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
She walks in starlight in another world
avatar


Alcyone L. Yaxley
∞ Parchemins : 383

Re: Let me wear your talent - Alcyone   
Lun 4 Jan - 20:01

Let me wear your talent
Alcyone & Céleste
D’un pas léger, les talons de l’Etoile s’avancent tranquillement vers la sortie du Black Star. Elle vient d’essuyer les larmes, les cris de désespoir. Aujourd’hui était le jour des auditions. Jour cruel pour plusieurs jeunes femmes qui espèrent intégrer le cabaret dans le but ultime de quitter leur district. Même si pour cela elles savent que certaines d’entres elles finiront dans les sous-sols de l’établissement où la débauche fait rage. D’autres on réellement du talent… Elles pourront monter sur scène dans l’espoir de se démarquer et d’attirer l’oeil d’un riche membre du Capitole pour les sortir de leur situation catastrophique. Quant aux hommes qui postulent, ils savent que les plus riches héritières esseulées sont prêtes à tout pour un beau mâle… Jamais Alcyone aurait pensé jouer à cela. Profiter de la misère des uns pour permettre au Black Star de perdurer. Il était devenu l’établissement qu’on se devait de fréquenter lorsqu’on était du grand monde. La plus grande élite, triée sur le volet, accédait aux vices qui prospérait sous la scène de spectacle. Alors qu’elle continue de marcher, elle transplane soudainement. Il faut qu’elle se rende dans le district deux pour récupérer une commande de tissus. Elle a besoin d’une pièce particulière pour la robe de sa cousine, Céleste. Lorsqu’elle se présente au poste de contrôle, c’est toujours la même folie. Les sorties sont réglementées et le garde veut tout savoir. Elle programme un retour dans une heure. Etant du Captiole, c’est déjà beaucoup plus simple pour elle de se déplacer. Quelque part, ce n’est pas plus mal… Cela évite les émeutes. Sans plus dé cérémonie, elle se rend auprès du marchand, récupère ses emplettes et revient même avant l’heure impartie.

Sans se presser, la brune se dirige vers son appartement. Elle a encore un peu de temps avant que sa cousine arrive. Juste assez pour ajouter une pièce à sa création. Comme à son habitude, lorsqu’elle franchit le seuil de son domicile, l’Etoile jette ses chaussures dans un coin, posa ses sacs dans un autre et file à l’étage sans prendre la peine de ranger quoi que ce soit. Depuis que Lloyd est revenu vivant des Blood Games, ses commandes n’ont fait qu’augmenter. Des dessins trainent partout sur son étale. Au milieu de tous, elle ressort celui qu’elle a prévu pour sa cousine et d’un geste de baguette, l’épingle au mur. Elle voulait juste ajouter une traine à cette magnifique robe sirène. Elle n’était pas certaine qu’elle plaise à Celeste. Elle était un brin plus audacieuse qu’à son habitude. Rouge éclatant, plus proche de ses courbes. Elle serait pourtant splendide dans une telle tenue.

A l’aide d’épingle, elle façonna les plus qu’elle voulait obtenir au bas de la robe. S’y reprenant à plusieurs fois, elle finit par obtenir le résultat escompté. Elle tellement prise dans son travail qu’elle n’avait même pas entendu sa cousine arriver dans son appartement. Récupérant sa baguette, plusieurs aiguilles et des fils s’agitèrent entre la robe et la traine qu’elle venait de créer.  Elle jeta un oeil à l’ensemble. Il fallait qu’elle voit sur Céleste directement pour voir si cela tombait correctement. De nouveau, elle agita son catalyseur de magie et fit voler toutes les épingles de la robe. Le but n’était pas de transformer Céleste en passoire…

Elle sursauta  brusquement lorsqu’elle entendit quelqu’un cogner à la porte de son atelier.  Toc toc.. La brune se tourna vivement vers la nouvelle arrivante, rassurée que ce soit que Céleste. Elle allait devoir sécuriser davantage son appartement…  « Tu m’as fait peur ! Je t’attendais pas si tôt ! Mais tu tombes bien ! » D’un grand mouvement de bras, Alcyone lui présenta sa robe qui était sur un mannequin de bois.  « Je sais ! Je sais ce que tu vas dire ! Mais je t’en prie, tu vas l’essayer avant de dire qu’elle est trop.» Alcyone jeta un petit regard en coin à sa cousine et précieuse amie.  « Si avec ça on te trouve pas un fiancé ! » Les lippes de l’Etoile s’étirèrent moqueuse. S’il y avait bien une chose dont elle était elle même ravie, c’était de ne pas être fiancée à qui que ce soit. Elle se doutait bien que cela ne durerait pas longtemps. Erèbe était bien lié à Alecto, alors pourquoi pas elle ? Mais pour le moment, elle préférait ne pas y penser.  


Emi Burton


Robe que j'ai en tête:
 

_________________
LIVE AND LET DIE
When you were young and your heart was an open book, you used to say live and let live. You know you did. But if this ever changin world in which we live in makes you give in and cry say live and let die. Live and let die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Céleste A. Black
∞ Parchemins : 64

Re: Let me wear your talent - Alcyone   
Mar 5 Jan - 0:03
C'est presque ça le gif


Let me wear your talent
Alcyone & Céleste
Je réprime un petit rire à la vue de son sursaut, j'ai pourtant essayé de m'annoncer. Que voulez-vous faire, lorsqu'elle est concentrée il est difficile de la sortir de sa créativité en douceur.
Je m'avance légèrement pour quitter l'embrasure de la porte tandis qu'elle me présente d'un geste du bras la robe qui m'est destinée. Il est inutile de vous préciser que je suis plutôt surprise par l'allure de cette tenue de soirée. Alcyone a la fâcheuse habitude de me trouver parfois trop sévère (traduisez que j'ai un manche à balais dans le.. je ne vous fais pas un dessin.) Elle a tout de même la décence de me l'indiquer gentiment au contraire de ce buffle de Sévastian.
Mes regards reflètent un brin d'inquiétude et je m’apprête à évoquer mes doutes avant qu'elle ne me coupe, semblant comme souvent lire dans mes pensées.


- Je sais ! Je sais ce que tu vas dire ! Mais je t’en prie, tu vas l’essayer avant de dire qu’elle est trop.
- Euh...

Trop, elle l'est selon moi. Trop près du corps, trop rouge, trop sensuelle... J'ose à peine imaginer l'allure du décolleté qu'elle va me faire. Je suis plus habituée à une élégance raffinée et chaste qu'à une allure de sirène sexy et glamour.

- Si avec ça on te trouve pas un fiancé !

Cette fois je ne réprime pas un léger un rire puis je lève les yeux au ciel en souriant. Alcyone sait très bien que le but principal de toutes mes sorties mondaines est d'attirer l'intérêt d'un futur époux de bonne famille et de ses parents. Après tout, si mon sang est pur comme le cristal et que celui de ma descendance ne laissera aucun doute, dans la haute société du Capitol aujourd'hui la beauté est un atout très apprécié. Sois belle, tais-toi et procrée, en sorte.
Toutefois le trait d'humour de cette phrase laisse paraître qu'elle connaît mon avis complet à ce sujet. Si mon sens du devoir familial est inébranlable, je redoute l'identité du futur élu et parfois je me prends à rêver que l'attente dure encore. Je n'ai tellement pas envie de répéter l'expérience Sevastian...


- Bon, d'accord je l'essaye, mais y a vraiment que toi pour me faire porter ce genre de chose. Et j'attends de voir ce que ça donne déjà !

Déposant mon manteau et mon sac sur une chaise libre, je m'avance vers le paravent derrière lequel je me planque à chaque essayage. Tandis qu'Alcyone retire la robe de son mannequin d'un geste de baguette, je disparais derrière l'objet de décence et entreprends de me déshabiller. Oh je ne suis pas mal à l'aise, à vrai dire Alcyone va dans quelques seconde passer du même côté que moi pour m'apporter sa création comme à l'accoutumée et m'aider à l'enfiler. Mais elle est bien la seule et unique personne à m'avoir jamais vu en dessous.

- Je ne sais pas comment tu trouves le temps de faire de si belles choses, entre le Black Star et ton succès depuis les derniers Blood Games. Je ne suis pas non plus prioritaire.

A vrai dire je ne sais pas, au fond. Mais il me semble évident qu'il doit y avoir plus urgent que mes demandes. Il y a toujours plus urgent et plus important que moi, on me l'a toujours dit. Je n'ai rien de spécial et encore moins d'exceptionnel, d'après Mère. Sinon les hommes se battraient pour m'épouser mon nom et moi.
Après si on retire les peureux à cause de mon père et les chauds lapins comme Sevastian rebutés par l'attachement que j'ai à garder ma vertu pour la nuit de noce... il reste peu de monde depuis le grand ménage des districts.
Merlin tout puissant cette robe est vraiment très près du corps. Je me dégage du paravent pour m'approcher du grand miroir et me mords la lèvre légèrement anxieuse.


- Très franchement je vais avoir l'impression que tous les hommes voient à travers.

Mon regard se pose sur le décolleté de la robe et mes joues s'empourprent, qui eu cru que j'avais une poitrine comme celle-ci.. je ne passe pas ma vie en col roulé mais là, euh. Bon.
Et finalement je pousse un soupir. Je me trouve très attirante dans ce rouge qui me stresse un peu.


- C'est quand même sacrément beau Alcy...


Emi Burton

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
She walks in starlight in another world
avatar


Alcyone L. Yaxley
∞ Parchemins : 383

Re: Let me wear your talent - Alcyone   
Ven 15 Jan - 4:05

Let me wear your talent
Alcyone & Céleste
Un sourire étire les lippes de l’Etoile alors qu’elle observe sans ménagement le visage de Céleste. Ses traits qui se tirent en un étonnement non fin. Oui, la robe change. Oui, elle est moins discrète. Mais que voulez-vous… Alors qu’elle flânait au milieu des tissus, c’est cette image qui lui est venu en tête pour sa cousine et pas une autre. Il lui était alors impossible de passer à une autre. Elle ne savait pas vraiment comment elle fonctionne. Depuis gamine, Alcyone avait des modèles qui lui venaient dans l’esprit. Ils s’y promenaient, vagabondaient. S’y transformaient. Jusqu’à prendre vie. Tout simplement. Ce n’était pas différent pour ce modèle qui ne collait pourtant pas à la personnalité de Céleste.

Alcyone ne laisse même pas la parole à sa cousine. Elle sait sa réaction et à part lui faire du rentre dedans, elle n’imagine aucune autre solution. « Bon, d'accord je l'essaye, mais y a vraiment que toi pour me faire porter ce genre de chose. Et j'attends de voir ce que ça donne déjà ! » Les lèvres d’Alcyone affiche un petit sourire en coin tout en l’observant se glisser derrière paravent qui se trouve dans un coin de la pièce. Le duplex de l’Etoile lui sert d’atelier. Il n’est pas rare que quelques unes de ses clientes viennent essayer ses créations sur place. Souvent, c’est elle qui fait le déplacement à domicile. « Je ne sais pas comment tu trouves le temps de faire de si belles choses, entre le Black Star et ton succès depuis les derniers Blood Games. Je ne suis pas non plus prioritaire. » Un pli soucieux se trace sur le front d’Alcyone. Elle n’aime pas spécialement penser aux Blood Games. A la popularité qu’elle a gagné grâce à eux. Elle repense à sa dernière rencontre avec Oscar et le venin qui s’est déversé dans ses paroles. Assassines. Cruelles de vérité. Ses iris sombres se perdent un instant sur une montagne de taffetas comme déconnectée. « Ca va se calmer. Les Blood Games étant terminés, c’est l’heure de gloire pour un autre. » Elle s’arrache à son observation et sa bonne humeur habille de nouveau ses traits. « Et puis tu es la première à avoir cru en mon travail. Tu seras toujours prioritaire voyons… » Sans réellement attendre, Alcyone se glisse dans le dos de Céleste et ajuste la robe tout en refermant. « D’ailleurs, c’est pour le bal organisé par le ministère ? Il parait qu’il y aura tous les districts… » Tous les districts, cela signifie qu’Oscar sera là. Cela inclut aussi Oz. Rien que l’idée de pouvoir le croiser lui enserre les entrailles. Elle avait déjà tout fait pour l’éviter lors de la tournée avec Lloyd… La seule à connaitre cette idylle, c’est Alecto. Jamais cette histoire n’a franchi la barrière de ses lippes depuis. « Très franchement je vais avoir l'impression que tous les hommes voient à travers. » Alcyone se met franchement à rire devant cette remarque.« C'est quand même sacrément beau Alcy… » Le regard d’Alcyone glisse alors sur Céleste afin d’évaluer la robe. Elle s’approche doucement afin de replacer la chevelure de son amie sur l’avant de ses épaules. « C’est parce que tu le porte bien, Céleste. Je veux dire, tu n’es pas vulgaire. Tu ressembles juste à une femme prête à conquérir le monde là. Relève moi ce menton ! » Un dernier regard court sur Céleste. L’héritière des Yaxley ajuste alors quelques plis. Les mesures sont bonnes et tombent parfaitement sur les courbes de Céleste. Se plaçant devant elle, ses prunelles se posent sur sa poitrine. « Si tu préfères, je peux ajuster un peu le décolleté. Ca cacherait davantage tes seins…  » Elle ajoute en un murmure amusé. « Quel gâchis de les cacher ! » Continuant son inspection, elle finit par croiser les bras sur sa poitrine. Elle attrape sa baguette et jette un sortilège afin qu’elle devienne noire de manière temporaire. « Tu ressembles à une veuve… Sérieusement, je refuse de changer le rouge et la forme sirène.  » La robe reprend instantanément sa couleur d’origine tandis que la brune, d’un mouvement de baguette relève les cheveux de Céleste. « Franchement, regarde toi. Tu es belle. C’est pas provoquant. C’est simplement élégant et un brin sensuel. Avec un joli pendentif qui vient frôler ta poitrine, tu vas tous les faire tomber. Même ton ex va regretter d’être tombé dans le district un. » Le Dolohov a toujours été un sujet sensible. Les deux jeunes femmes aux prénoms étoilés savent à quel point les fiançailles imposées ne sont qu’un jeu de stratégies dans leur famille. Un crainte pour l’Etoile qui s’étonne que son père n’est toujours pas pris de décision à ce sujet. Elle sait, pour l’avoir entendu en parler au détour d’un couloir, qu’il n’a toujours pas trouvé le parti qui lui plaisait. La jeune femme le travaille régulièrement afin de lui faire oublier ces valeurs ancestrales. Lui démontre par sa réussite, en tant que styliste, mais aussi au Black Star qu’elle se débrouille très bien seule. Mais est-ce que cela à vraiment de l’importance à ses yeux ?

Emi Burton

_________________
LIVE AND LET DIE
When you were young and your heart was an open book, you used to say live and let live. You know you did. But if this ever changin world in which we live in makes you give in and cry say live and let die. Live and let die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

Re: Let me wear your talent - Alcyone   
Revenir en haut Aller en bas
 

Let me wear your talent - Alcyone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Un Ingénieur de Talent a votre service !
» Du talent gaspillé
» Les gens détestent voir débarquer des gens qui ont du talent, surtout ceux qui n'en ont pas.
» Recherche rédacteurs et scénaristes de talent
» Alcyone vient d'atterrir ici.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blood Games :: Le Royaume Uni :: Le Capitole :: Les Habitations :: Duplex d'Alcyone Yaxley-