An escape from Paradise - Oscar


avatar


Céleste A. Black
∞ Parchemins : 64

An escape from Paradise - Oscar   
Dim 10 Jan - 4:27

Alone in the dark
Oscar & Céleste
Je respire profondément, je n'ai pas envie de lâcher prise maintenant. Si je souffre toujours autant depuis des années, j'essaye de tenir de plus en plus longtemps pour le cacher. La douleur, elle est insupportable, elle me donne envie de supplier, de prier, tout pour que cela s'arrête.

- Voila la récolte de tes idioties.
- Père je vous en supplie...

Voila, j'ai capitulé, je les ai sortis de ma bouche ces mots, ces supplications. J'ai tenu plus longtemps que les dernières fois mais cela ne dure jamais éternellement, la douleur est trop forte, ce sortilège ne laisse aucune place à l'acharnement à part pour celui qui le lance.
J'en oublie la raison de son départ, je serre les dents, cela n'empêche pas la douleur de sortir à travers mes lèvres crispées.

Quelques heures plus tard je me présente à la frontière du district cinq. Sur un coup de tête, j'ai demandé un laisser-passer de deux heures et sur simple présentation de mon nom de famille, on me l'a donné. Je ne sais pas ce que je fais là, je ne sais pas pourquoi, j'ai simplement besoin de m'éclipser un instant du paradis des autres, de mon enfer à moi, de ma cage dorée aux parois inflammables.


- C'est de la folie.

En un battement de paupière je me retrouve au milieu d'un port que je découvre totalement. Ma cape blanche doublée de fourrure sur ma robe en satin noir ne trompe personne, je ne suis pas d'ici, moi et ma chevelure relevée de façon distinguée, voire trop guindée, mes bottes en cuir brodées d'argent ne laissent aucun doute. Je suis du Capitole, je suis l'ennemi, je n'ai rien à faire ici.

- En voila une qui s'est trompée de route...

J'entends cette femme siffler ces mots à mon encontre, elle a un air fatigué, la peau sur les os, je ne peux m'empêcher de me demander si son sang est pur, si elle a trahi son sang ou si elle n'est qu'une sang de bourbe. Je suis perdue, j'ai honte d'être ici et honte de cotoyer ces gens. Je mélange culpabilité et dégoût, j'ai le sentiment que l'esprit de mes parents se bat de contre le mien.

- Retourne dans ton manoir doré princesse, t'as rien à faire là.

Mon souffle est court, je regarde partout et ailleurs, je ne sais pas quoi faire, j'ai l'air perdue, j'ai l'air apeurée, pourquoi ai'je voulu transplaner ici je n'en ai aucune idée.
Ces gens me font peur, j'ai beau être la plus brillante sorcière de ma promotion, j'ai l'impression d'être tombée dans un bassin infesté de requins affamés.
Je ne suis après tout que purement novice dans ce monde, dans la vie, j'ai été préservée de tout, même de l'amour, et surtout de tout contact physique depuis toujours. Et si l'un d'eux s'en prenait à moi ? Et si jamais cela venait aux oreilles de mes parents ? La peur. La peur est là.


Emi Burton

_________________


Dernière édition par Céleste A. Black le Jeu 14 Jan - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté de l'aigle en plein vol
avatar


Oscar C. Diggory
∞ Parchemins : 562

Re: An escape from Paradise - Oscar   
Jeu 14 Jan - 14:34


An escape from paradise

La brise marine vient coller ses embruns sur mes joues brûlantes. Dans un soupire je relève la tête, savourant avec un sourire soulagé ce souffle frais sur mon visage. Mon regard se porte sur l’étendue sombre qui s’ébat doucement vers la ligne brumeuse de l’horizon. Malgré le froid indéniable ambiant, les manches retroussées de ma chemise laissent apparaitre ma peau, le travail physique est le meilleur moyen de se maintenir au chaud. La saison massive de pêche récemment terminée, je suis actuellement dans une vague plus calme et j’offre mes services là où on a besoin d’un petit coup de main. Les quatrièmes Blood Games viennent tout juste de prendre fin, nous avons à nouveau perdu deux de nos amis et la colère gronde dans nos cœurs, menaçante. Je connaissais bien la jeune Zoé, tout juste majeur elle n’avait aucune chance de survivre dans l’arène, atteinte d’une maladie qui enflammait ses poumons au moindre effort…Elle habitait à deux maisons de la mienne, au fil des années j’avais appris à la connaître, une personne remarquable avec une joie de vivre envoûtante. Une perte injuste pour le divertissement écœurant de quelques esprits tordus, malade de consanguinité. D’un geste empreint de rage je viens frapper le marteau sur la pointe grise. Le métal s’enfonce dans le bois tendre avec un bruit mat. Vous me direz que je perds mon temps et gaspille de l’énergie pour rien. Un simple sort pourrait servir à réparer ces barques éventrées par la dernière tempête. C’est vrai, nous pourrions tous laisser de côté nos outils et n’utiliser que la magie pour nos emplois du quotidien. Mais quand le corps est occupé, l’esprit se repose, trouvant dans l’ardeur de l’effort l’évacuation de toute la frustration de l’animal entravé de sa liberté. Si ne nous trouvions pas moyen d’occuper nos mains, nous passerions nos journées à tourner en rond dans notre cage de glace, perdant la raison petit à petit. Alors comme tous les autres, j’emploie mes mains à quelque chose, garder le sens des réalités, trouver dans la réalisation manuelle une satisfaction insoupçonnée. Plus que jamais j’apprends à comprendre les moldus, notre monde me parait même fade en comparaison du leur…

Le son des vagues contre la grève a quelque chose de rassurant, il s’accorde si parfaitement aux sentiments qui électrisent mes sens que je ne pouvais trouver meilleure occupation aujourd’hui. Pourtant je dois surveiller l’heure, plus tard dans la journée, lorsque le soleil aura disparu derrière l’horizon laiteux, un autre emploi m’attend, dans le secret de nos espoirs, à l’ombre d’une maison fermée aux regards inquisiteurs de la police magique. Depuis quelques semaines maintenant j’ai décidé d’accepter la proposition d’un sorcier avec qui j’avais noué des liens à l’époque de la Grande Révolte. Pour l’avenir, en réponse aux excentricités des Mangemorts et de Voldemort, j’ai décidé de prendre le rôle de professeur. A Poudlard j’ai toujours été dans la tête de classe, brillant derrière les traces d’Amos, arrachant les meilleures notes aussi facilement qu’un souaffle en chute libre. N’ai-je pas réussi à devenir animagus ? Certes, ce dernier exploit est un secret bien gardé, mais le fait est là. J’ai des connaissances qu’il est de mon devoir de transmettre aux sorciers qui n’auront jamais l’occasion de connaître les longs couloirs de Poudlard, la chaleur et la douceur des salles communes, la beauté du plafond magique de la grande salle…Un nouveau souffle marin vient caresser mon corps, m’arrachant cette fois un frisson prononcé. Sans même m’en rendre compte j’ai arrêté de frapper sur mes clous, perdu dans les souvenirs de ce passé qui me semble si loin, perdu à jamais.
C’est alors que je la remarque, stature droite et fière dans un monde de simplicité. La blancheur de son manteau jure avec nos vêtements trop souvent portés. Sa coiffure bien mise trahis sa provenance. Ici où les vents du nord soufflent en continue il est inutile de prendre autant de soin à parfaire ses cheveux, aucun sortilège ne résiste à leurs bourrasques. Mes yeux se plissent légèrement, mon cœur manque un battement, je ne peux voir son visage et une étincelle d’espoir s’allume dans mon être. Se pourrait-il que ce soit Alcyone ? D’un geste souple et élastique je me redresse alors que la sorcière se fait déjà accoster par une autre femme du district. Je n’entends pas ce qu’elle lui dit, mais je doute que ce soit pour l’inviter à prendre une tasse de thé au coin du feu. Rapidement tous les regards des sorciers présents se tourne vers elle, un sentiment de malaise hostile s’installe, la tension gonfle doucement alors que dans les cœurs de tous les souvenirs des Blood Games sont encore trop présents…

Je me suis rapproché rapidement, la sorcière tourne rapidement le visage, visiblement anxieuse et apeurée. La petite étincelle se craquelle, ce n’est pas Alcyone. Bien sûr que non. Pourquoi serait-elle revenue…Mais alors qui est-ce et que fait-elle ici, seule, et visiblement sans but précis, tenue par un sentiment de peur qu’elle a bien du mal à cacher derrière ses fourrures. J’hésite un instant, ses iris passent rapidement sur les miennes et dans un soupire je décide de m’avancer, crevant l’espace qui s’est formé autour d’elles. « Mrs Fawley, je vous ai connu plus aimable. » La sorcière surprise tourne son visage vers moi, le regard perçant et mauvais. « Les rats du Capitole n’ont pas besoin d’être traités avec amabilité Diggory. » Mes iris s’accrochent aux siennes, ici nous sommes tous des êtres meurtris, des familles brisées et des cœurs écœurés. Nous connaissons les histoires des autres, elle a perdu son fils et sa sœur lors de la Grande Révolte. Eux qui habitaient depuis si longtemps à Godric’s Hollow ils ont été chassés sans ménagement, ils ont vus les moldus habitant le quartier mourir sous leurs yeux. Comment lui reprocher son aversion pour tous ceux qui transpirent le Capitole à plein nez… « C’est une ancienne amie de Poudlard. » Un léger mensonge, ou peut-être pas ? Je n’ai pas bien vu son visage quant à ceux de mes souvenirs ils se sont estompés avec le temps et les événements traumatisants qui me séparent de ce temps-là. Son regard se fait plus perçant, elle est méfiante et désapprouve visiblement mon intervention, moi-même je ne suis pas sûr de ce que je fais. Sans attendre sa réponse je me tourne enfin vers l’intruse, mes iris se posent sur son visage qui me dit bien quelque chose mais que je n’arrive pas à remettre tout de suite. « C’est vraiment un plaisir de te revoir, mais…que viens-tu faire ici ? A moins que tu ne m’ais envoyé un hibou pour me prévenir de ta venue ? Si c’est le cas je n’ai rien reçu… » Mon regard se fait perçant à son tour, cherchant à lui faire comprendre qu’il faut qu’elle suive mon jeu. Pourquoi agir ainsi ? Je ne sais pas, peut-être bien qu’elle me fait penser à Alcyone. Peut-être bien…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

An escape from Paradise - Oscar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» OSCAR MALE X CANICHE 6 ANS . NORD 59 - ADOPTE
» Oscar et la dame Rose
» Paradise City
» [relaxe amende] escroquerie poitiers le 15 mars oscar 2000
» Sal Paradise (en attente de validation)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blood Games :: Le Royaume Uni :: District 5 :: Le port-